Georg Friedrich Haendel

Georg Friedrich Haendel

compositeur allemand naturalisé britannique en 1726 (Halle 1685 - Londres 1759)

Georg Friedrich Haendel (Händel) est un compositeur anglais d’origine allemande du 18ème siècle. Admiré du public, fréquentant l’élite intellectuelle et sociale de son époque, ce compositeur prolixe d’opéras et d’oratorios, apparaît à la fois comme un des derniers humanistes de la Renaissance, mais aussi comme un représentant du siècle des Lumières en Europe. Il laisse une œuvre immense et variée, d’une grande spiritualité.

Malgré la réticence de son père, qui l’espère juriste, Haendel étudie la composition et joue de plusieurs instruments. Organiste de la cathédrale de Halle, mais avide de nouveaux horizons, il se rend à Hambourg, puis voyage 4 ans en Italie, rencontre mécènes et musiciens dans de nombreuses villes, où il compose beaucoup d’œuvres religieuses et développe ses dons de mélodiste.
Installé à Londres, Haendel mène une vie de compositeur-chef d’orchestre-impresario et fait représenter bon nombre de ses opéras au King’s Theater ; quelques échecs et cabales lui font abandonner cette voie pour se consacrer à la composition d’oratorios, dans lesquels il excelle : il s’inspire de thèmes bibliques ou de personnages historiques.

Travailleur acharné au caractère impétueux, Haendel se présente comme l’homme qui synthétise l’art européen de l’époque : influencé par des cultures diverses (Allemagne, Italie, France et Angleterre), il écrit une musique inventive, aux formes nobles, majestueuses et à l’harmonie sensuelle. Il magnifie l’oratorio, et la musique dans ses opéras exprime parfaitement les nuances d’une dramaturgie psychologique pour laquelle Haendel s’impose, annonçant ainsi les œuvres de Haydn et Mozart.

Haendel en 6 dates :

1703 : violoniste et claveciniste à l’orchestre de l’Opéra de Hambourg.
1706 : voyage en Italie où il compose nombre d’œuvres religieuses.
1712 : Haendel s’installe à Londres, où il devient le compositeur officiel de la Couronne.
1720 : Haendel crée la première Royal Academy of Music, sorte de société par actions dont le rôle est de monter des opéras, sous le patronage du roi.
1741 : il abandonne la fonction d’entrepreneur lyrique et d’impresario, ainsi que la composition d’opéras.
1753 : Haendel perd progressivement la vue, comme son contemporain Jean-Sébastien Bach ; échec de l’opération de la cataracte.

Haendel en 6 œuvres :

1711 :Rinaldo, opéra créé à Londres le 24 février.
1717 : Water Music, création sur la Tamise, lors de fêtes aquatiques, à Londres en juillet.
1724 :Jules César en Egypte, opéra créé à Londres le 20 février.
1738 :12 Concertos pour orgue
1742 :Messie, oratorio créé à Dublin le 13 avril.
1749 :Music for the Royal Fireworks (Musique pour les feux d’artifice royaux) pour orchestre, créée à Londres le 27 avril.