Gaspare Spontini

Gaspare Spontini

compositeur italien (Maiolati, 1741 - Maiolati,1851)

Issu d’un milieu modeste et destiné à la prêtrise, Gaspare Spontini décide de se consacrer à la musique et, encouragé par Cimarosa et Piccini, se forme à Naples, au Conservatorio della Pietà dei Turchini. De nature rebelle, il est renvoyé du Conservatoire et fait ses armes dans la musique tout seul. Il s’installe à Paris dès 1803 attiré par les opportunités qu’offre l’esthétique nouvelle de l’Empire et s’inspire de l’opéra -comique dans la veine des Grétry, Cherubini et Méhul.

Il fréquente les cercles musicaux et intellectuels : Érard (dont il épousera la fille quelques années plus tard), le critique musical François-Joseph Fétis, Madame de Staël, et se rapproche de l'impératrice Joséphine, dont il est nommé Compositeur particulier, composant pour le couple impérial des œuvres de circonstance.

Le 15 décembre 1807 il présente à l’Opéra de Paris La Vestale, qui rencontre un franc succès. L'Institut de France le déclare meilleur ouvrage lyrique de la décennie. En 1820, Gaspare Spontini s’installe à Berlin, terrain favorable pour ses idées réformatrices : à la croisée de la richesse mélodique de l’école napolitaine, de la grandeur de la tragédie lyrique française et du romantisme naissant dans l’opéra allemand, Gaspare Spontini exerça une forte influence sur Berlioz, Wagner et Verdi.

Gaspare Spontini en six dates

1803 s'installe à Paris
1805 nommé Compositeur particulier de l'Impératrice
1810 nommé chef d'orchestre pour l'opéra italien à l'Odéon
1820 nommé Kapellmeister en chef à Berlin
1829docteur honoris causa de l'Université de Halle
1842 quitte définitivement l'Allemagne et s'établit à Rome

Gaspare Spontini en six œuvres

1799La finta filosofa, opéra-bouffe, Naples, Teatro Nuovo
1804 La Petite maison, opéra-comique, Paris, Théâtre Feydeau, Milton, opéra-comique, Paris, Théâtre Feydeau
1807 La Vestale, tragédie lyrique en 3 actes, livret d’Étienne de Jouy
1809Fernando Cortez ou la conquête du Mexique, opéra en 3 actes, livret d’Étienne de Jouy et Joseph-Alphonse Esménard, Opéra de Paris
1819 Olympie, opéra, Opéra de Paris
1829Agnes von Hohenstaufen, opéra en 3 actes, livret d'Ernst Raupach, Berlin, Opéra royal