Gabriel Pierné

Gabriel Pierné

Compositeur, chef d’orchestre et organiste français (Metz, 16 août 1863 – Ploujean, 17 juillet 1937)

Musicien curieux des évolutions musicales conduites par ses contemporains, Gabriel Pierné a marqué son temps par ses interprétations orchestrales des œuvres de Debussy, Stravinsky, Ravel, ou encore Milhaud. Compositeur prolifique, son style s’inscrit dans l’héritage de ses deux maîtres : Jules Massenet et de César Franck.

Né de parents professeurs de musique (son père est chanteur et sa mère pianiste), Henri-Constant-Gabriel Pierné commence très tôt sa formation musicale. Il a sept ans lorsque sa famille s’installe à Paris, quittant Metz annexée par l’Allemagne suite au traité de Francfort. Il entre plus tard au Conservatoire de Paris où il étudie le piano avec Antoine François Marmontel, l’orgue avec César Franck et intègre la classe de composition de Jules Massenet. Il y suit également l’enseignement des musiciens Albert Lavignac et Emile Durand. Gabriel Pierné rafle alors de nombreuses distinctions, dont un Premier prix de piano à l’âge de seize ans, un Premier prix de contrepoint et de fugue à dix-sept, et un prix d’orgue à dix-huit. Au Conservatoire, il côtoie Claude Debussy, de deux ans son aîné, avec qui il conservera de réels liens d’amitié. Gabriel Pierné n’a pas dix-neuf ans lorsqu’il reçoit le Grand Prix de Rome pour sa cantate Edith, composée sur un livret d'Édouard Guinand.

Instrumentiste génial, il succède par la suite à César Franck comme organiste à la Basilique Saint-Clotilde de Paris, où il exercera pendant huit ans. Par ailleurs, il est nommé chef assistant puis chef permanent des Concerts Colonne, remplaçant son instigateur Édouard Colonne après sa mort. Musicien attentif aux nouveaux langages musicaux de son époque, Gabriel Pierné profite de sa célébrité pour faire jouer et connaître les œuvres de ses contemporains, et ce malgré le risque de polémiques. Il dirige notamment l’Oiseau de Feu d’Igor Stravinsky à Paris, et la création de la suite de Protée de Darius Milhaud, qui fut à l’origine d’un véritable scandale.

Elu plus tard membre de l’Académie des beaux-arts, Gabriel Pierné fut également un compositeur prolifique, touchant à tous les genres musicaux. Il fut très jeune considéré comme un talent prometteur, important représentant de l’école française. Surtout connu pour sa musique de chambre, bien qu’ayant composé de nombreuses mélodies, des œuvres pour orchestre, des opéras et des ballets, il s’inscrit stylistiquement dans la lignée de Massenet et de Franck, ses deux grands professeurs.

Gabriel Pierné en 6 dates :

  • 1882 : Grand Prix de Rome pour la cantate Edith
  • 1890-1898 : organiste de Saint-Clotilde
  • 1903-1910 : chef assistant des Concerts Colonne
  • 1910-1934 : chef permanent des Concerts Colonne
  • 1924 : élu membre de l’Académie des beaux-arts
  • 1935 : nommé Commandeur de la Légion d’honneur

Gabriel Pierné en 6 œuvres : 

  • 1884 :Les Elfes, légende dramatique pour chœur et orchestre en trois parties
  • 1903 :Concertstück pour harpe et orchestre
  • 1908 :Ramuntcho, musique de scène inspirée de la nouvelle de Pierre Loti (1897)
  • 1917 :Quintette pour piano et cordes opus 41, dédié à Gabriel Fauré
  • 1919 :Cydalise et le Chèvre-pied, ballet en deux actes et trois tableaux sur un argument de Robert de Flers et Gaston Arman de Caillavet
  • 1927 :Fantaisie basque pour violon et orchestre, dédiée à Jacques Thibaud

Biographie de la Bibliothèque musicale de Radio France, décembre 2018

En savoir plus