Joseph Haydn

Joseph Haydn

Compositeur autrichien (Rohrau, 1732 – Vienne, 1809)

Haydn forme avec Mozart et Beethoven la première Ecole de Vienne. Son influence sur la musique allemande est considérable, et pas seulement auprès de ses élèves. Il fixe le cadre classique des grands genres comme la symphonie et le quatuor, et pose les bases de ce qui deviendra l’orchestration romantique du XIXème siècle.

Joseph Haydn a des origines hongroises du côté de son père. A vingt ans, après un apprentissage musical en partie autodidacte, il compose déjà des symphonies. En accédant au statut de Maître de Chapelle juste après son mariage, il s’installe de façon durable dans une situation matérielle confortable. Mais le prince Esterhazy est très exigeant. Haydn doit composer, en grande quantité, des œuvres exclusives pour la cour, symphonies, quatuors, opéras, même des pièces pour baryton, sorte de viole de gambe pratiquée par le prince. La vie à Eisenstadt l’isole de l’extérieur. Il en souffre, mais ce confort lui permet de travailler, chercher, et développer son art.

Il enseigne un temps à Beethoven et surtout à Mozart qu’il est l’un des premiers à apprécier à sa juste valeur de génie, et avec lequel il se lie d’amitié. Considéré à tort comme le père de la symphonie – il en compose 104 - il porte néanmoins ce genre à son plus haut niveau par ses innovations : introduction lente, mouvements lents en variations, développement du menuet, plan en quatre mouvements. De même, il transforme le quatuor, jusque là considéré comme une pièce de divertissement, en une œuvre musicale à part entière. Traversé par le mouvement pré-romantique Sturm und Drang, il tend à une certaine expression dramatique dans sa musique.

Haydn en 6 dates :
• 1760 : mariage avec Maria Anna Keller
• 1761 : devient second Kapellmeister à la cour du prince Esterhazy à Eisenstadt
• 1766 : accède au rang prestigieux de 1er Kapellmeister à la même cour
• 1791 : séjour à Londres
• 1797 : à la demande de la cour d’Autriche, il compose l’hymne national autrichien
• 1802 : malade, il démissionne de son poste de Kapellmeister

Haydn en 6 œuvres :
• 1772 : Symphonie n° 45 « Les adieux »
• 1777 : Il Mondo della luna, opéra
• 1787 : Les 7 dernières paroles du Christ en croix, version orchestrale
• 1791 : Symphonie n° 94 « La surprise », symphonie londonienne
• 1798 : La Création, oratorio
• 1799 : 3 quatuors à cordes op 77

Biographie de la Documentation de Radio France