Frans Brüggen

Frans Brüggen

flûtiste et chef d'orchestre néerlandais (Amsterdam 30/10/1934 - Amsterdam 13/08/2014)

Le flûtiste et chef d’orchestre Frans Brüggen est reconnu dans le monde entier non seulement comme le premier virtuose de la flûte à bec, mais aussi comme un des principaux acteurs de la renaissance de l’interprétation du répertoire baroque des XVII et XVIIIèmes siècles.

Frans Brüggen étudie la flûte à bec avec Kees Otten et les flûtes traversières au Muzieklyceum d’Amsterdam. Parallèlement aux instruments, il suit les cours de l’Université de musicologie d’Amsterdam, et, à 21 ans est nommé professeur de flûte au Conservatoire Royal de La Haye, où il officiera jusqu’en 1970.
Il rédige un traité de flûte à bec, enregistre ses premiers disques et en 1972 et 1973, donne des cours à l’Université de Harvard et de Berkeley.
Frans Brüggen élargit le répertoire de la flûte à bec, fait reproduire des instruments anciens et fonde l'école moderne de la flûte à bec.
Après avoir créé un trio de flûtes à bec Sour Cream avec Kess Boecke et Walter van Hauwe, alors que les grandes salles classiques lui sont encore fermées, il fonde le Brüggen-Consort puis en 1981, l’Orchestre du XVIIIème, et se lance dans la direction d’orchestre. Cette formation a la particularité de ne pas être permanente : les musiciens se retrouvent plusieurs fois dans l’année, jouent, enregistrent et repartent vers d’autres horizons en attendant la session suivante. Frans Brüggen étend l’emploi des instruments d’époque à un répertoire postérieur à Jean-Sébastien Bach, allant jusqu’au début du XIXème siècle, et ouvre ainsi la voie à John Eliott Gardiner, Nikolaus Harnoncourt parmi d’autres…
Frans Brüggen a été aussi directeur artistique de l’Orchestre de chambre de la Radio néerlandaise à Hilversum entre 1991 et 1994, puis de 2001 à 2005. Chef invité de nombreux orchestres parmi lesquels il convient de citer l’Orchestre du Siècle des Lumières à Londres, l’Orchestre de Paris, l’English Chamber Orchestra, l’Orchestre Philharmonique de Vienne
Son maître, le claveciniste et chef Gustav Leonhardt était un de ses partenaires privilégiés en musique de chambre.
La tenue de sa flûte, faisant un angle improbable avec sa bouche, car il jouait assis, ses longues jambes nonchalamment croisées, ne laissait pas imaginer l’étonnante variété de couleur sonore qu’il produisait. Ses flexibilités rythmiques et l’éclat pur de sa technique virtuose ont inspiré des compositeurs comme Leo Brouwer ou Louis Andriessen. Luciano Berio, en 1966, lui dédie Gesti et dit de Frans Brüggen qu’il n’est « pas un archéologue, mais un grand artiste ».

Frans Brüggen en 6 dates :
1955 : nommé professeur au Conservatoire Royal de La Haye
1977 : fonde un trio de flûtistes à bec : Sour Crea m
1981 : fonde l’Orchestre du XVIIIème siècle
1991 : fait ses débuts au festival de Salzbourg avec l’Orchestre du Siècle des Lumières
2010 : médaille d’honneur pour les Arts et les Sciences de la Reine Beatrix
2011 : le 15 janvier, dirige l’Orchestre Philharmonique de Radio France et le Chœur de Radio France dans un programme Joseph Haydn

Biographie de la Documentation musicale de Radio France, avril 2016

En savoir plus