François-René Duchâble

François-René Duchâble

Pianiste français (Paris, 1952)

Pianiste des extrêmes, François-René Duchâble a mené une carrière de concertiste avant de se lancer dans des façons radicalement différentes de servir la musique .

Musicien précoce, François-René Duchâble obtient son 1er Prix du CNSM de Paris à l’âge de 13 ans. Trois ans plus tard, lors du Concours Musical International Reine Elisabeth de Bruxelles, il est remarqué par Arthur Rubinstein qui le conseille et l’encourage. En 1973, une fois le Prix de la Fondation Sacha-Schneider en poche, il entame une carrière internationale qui le mène à travers le monde. Il est invité par de nombreux festivals : Lucerne, Salzbourg, Lockenhaus, Berlin, Londres et ses célèbres Proms. Il se produit avec les plus grandes phalanges orchestrales, à Berlin, où il joue sous la direction d’Herbert von Karajan, Londres, Paris, Rotterdam, Montréal. Si son répertoire de prédilection est le romantisme allemand, de Beethoven à Brahms, en passant par Schumann, Chopin et Liszt, il ne néglige pas pour autant la musique du XXe siècle, avec Bartok, Ravel, et Poulenc. En 1981, il reçoit le Grand Prix de l’Académie Charles Cros pour son interprétation des Etudes de Chopin. En 1986, c’est pour l’enregistrement des œuvres concertantes de Poulenc qu’il est récompensé par le Grand Prix de l’Académie du Disque Français. En 1996, et pendant trois ans de suite, il est élu Soliste Instrumental de l’Année aux Victoires de la Musique.

Cependant, François-René Duchâble supporte de moins en moins les contraintes de la carrière artistique, lui reprochant « son rituel social sclérosé, les pressions médiatiques et le style de vie international déshumanisant ». En juillet 2003, il annonce sa « retraite » en larguant son piano, du haut d’un hélicoptère, dans le lac de La Colmiane, puis en brûlant son costume de scène à l’issue d’un récital. Désormais, il va gérer sa carrière différemment, privilégiant, pour ses prestations, des lieux insolites pour des récitals classiques : un refuge à 1700 mètres d’altitude sur la montagne de La Tournette près d’Annecy, la prison de Clairvaux, concerts-conférences sur des sujets médicaux, la cime d’un arbre de 12 mètres dans le Parc de St Cloud. En mars 2014, il participe à la manifestation caritative Glisse en Cœur, au Grand-Bornand, en jouant sur un piano monté sur des skis en train de descendre une piste.

François-René Duchâble en 6 dates :

1965 : 1er Prix du CNSM de Paris
1973 : Prix de la Fondation Sacha-Schneider
1981 : Grand Prix de l’Académie Charles Cros
1996 : Soliste Instrumental de l’Année aux Victoires de la Musique
2003 : annonce sa retraite en larguant son piano dans le lac de La Colmiane
2014 : joue du piano en descendant une piste à ski lors de la manifestation Glisse en Cœur

Biographie de la Documentation de Radio France, juin 2014