Eléonore Pancrazi

Eléonore Pancrazi

Mezzo-soprano française (Ajaccio, 7 Juillet 1990)

Ancienne élève de l’Ecole normale de Musique de Paris, Eléonore Pancrazi est une des étoiles montantes de l’art lyrique en France. Lauréate de nombreuses compétitions internationales, elle se démarque notamment par l’éclectisme des productions auxquelles elle participe.

Née en Corse dans une famille de mélomanes, Éléonore Pancrazi commence la musique dès son jeune âge par l’apprentissage du violon et du piano. C’est à l’âge de seize ans qu’elle s’inscrit au Conservatoire Henri Tomasi d’Ajaccio dans la classe de chant de Véronique Giacomoni. Élève douée, elle intègre plus tard l’École normale de Musique Alfred Cortot de Paris et se forme aux côtés d’Isabel Garcisanz pour le chant et de Mireille Larroche pour la production scénique. Elle y obtient plus tard son diplôme à l’unanimité avec les félicitations du jury. En parallèle, elle se présente à de nombreux concours et compétitions dont elle remporte les prestigieuses distinctions : 3ème prix puis 1er prix dans la catégorie « opérette » au Concours de Béziers, 2nd prix au Concours international de Chant de Marmande dans la catégorie « mélodie française », Prix spécial décerné par l’association Les maîtres du chant (UPMCF), 2ème prix du Concours International des Jeunes Chanteurs Lyriques de Nîmes et du Concours Cesti de musique ancienne à Innsbruck. Ces multiples victoires lui permettent notamment d’intégrer l’Académie du Festival d’Aix en Provence en résidence de Mélodie française, le Studio de l’Opéra de Lyon, puis l’Académie de l’Opéra-Comique de Paris, à l’âge de 24 ans.

Sur scène, Éléonore Pancrazi s’illustre d’abord dans les rôles de Zerlina (Don Giovanni), Berta (Le Barbier de Séville), et Papagena (La Flûte Enchantée) au Festival Les Nuits d’été de Corté. Elle incarne également Cherubin dans les Noces de Figaro (Mozart) à l’Opéra de Clermont-Ferrand, l’Enfant dans l’Enfant et les sortilèges (Ravel) à l’Opéra national de Lorraine, Carmen (Bizet) au Yomiuri Hall de Tokyo, Louise dans Les Mousquetaires au Couvent à l’Opéra de Toulon, mais encore Didon dans Didon et Enée (Purcell), Conception dans l’Heure Espagnole (Ravel) et Barbarina dans les Noces de Figaro (Mozart), entre autres. Participant à diverses productions et master-classes, elle a notamment travaillé avec Ludovic Tézier, François Le Roux, Dame Felicity Lott, Inva Mula, Ian Bostridge, Christiane Eda-Pierre et les chefs Janine Reiss, Jeff Cohen, Christophe Rousset, René Jacobs, William Christie et Marc Minkowski.

Loin de restreindre son activité musicale à la tradition lyrique, elle a notamment fait partie de la troupe de la comédie musicale La Belle et la Bête. Intéressée par les œuvres contemporaines, elle a aussi participé à la création du Requiem d’Hélène Rasquier à l’Eglise Saint Ferdinand de Paris. Conseillée par Susan Mac Culloch et Raphael Sikorski, elle est nommée dans la catégorie « Artiste lyrique » aux Victoires de la Musique Classique 2019.

Éléonore Pancrazi en 6 dates : 

  • 2012 : 3ème prix à la Compétition de Béziers
  • 2012 : admise à l’Académie du Festival d’Aix en Provence et au Studio de l’Opéra de Lyon
  • 2014 : Premier prix dans la catégorie opérette au Concours de Béziers
  • 2014 : admise à l’Académie de l’Opéra-Comique de Paris
  • 2017 : Deuxième Prix au Concours International de Chant Baroque Pietro Cesti à Innsbruck
  • 2018 : Révélation lyrique ADAMI (Société civile pour l'administration des droits des artistes et musiciens interprètes)

Site officiel

Biographie de la Documentation musicale de Radio France, janvier 2019

En savoir plus