Didier Lockwood

Didier Lockwood

violoniste de jazz français (Calais 1956 - Paris 2018 )

Violoniste jazz généreux et engagé, qui brassait librement les registres musicaux en faisant se rencontrer des artistes de tous horizons, Didier Lockwood a joué avec les plus grands. Il a défendu avec la même générosité la démocratisation de l'accès à la pratique et à l'enseignement musical pour tous.

Né d'un père violoniste et d'une mère peintre amateur, Didier Lockwood a baigné dans la musique dès sa plus tendre enfance. Passé par un enseignement classique, c'est grâce à son frère aîné Francis, pianiste, qu'il s'initie au jazz, découvre le violon amplifié et quitte le monde classique pour le groupe de jazz-rock Magma. Depuis, il n'a eu de cesse d'aller à la rencontre des musiciens de tous horizons, sortant des sentiers battus et déplaçant des frontières entre les esthétiques. Martial Solal, Gordon Beck, Michel Petrucciani, Aldo Romano, André Ceccarelli, Jean-Paul Céléa, Miles Davis, Lenny White, Marcus Miller, Herbie Hancock, Barbara, Richard Galliano, Claude Nougaro, les frères Marsalis, Jacques Higelin, Mama Béa, Natacha Atlas, N'Dialé, ne sont que quelques noms choisis dans la riche carrière sur scène de Didier Lockwood.

Didier Lockwood a toujours été un artiste engagé, et notamment sur le champ de l'éducation. Il est auteur d'une méthode d'improvisation intitulée Cordes et âmes (prix Sacem 2002), et a crée en 2001 à Dammarie-les-Lys le Centre des Musiques Didier Lockwood, son école d'improvisation. Il a eu la charge de la vice-présidence du Haut conseil de l'éducation artistique et culturelle le 19 octobre 2005, par les deux ministres de la Culture et de la Communication, et de l'Éducation nationale. Il est aussi missionné de rédiger un rapport sur l'éducation musicale en France, où il défend notamment le besoin de démocratiser l'enseignement musical et le rendre accessible au plus grand nombre, qui soulève la controverse parmi les professionnels de l’enseignement musical.

Didier Lockwood en six dates

  • 1969 il intègre l'orchestre lyrique du théâtre municipal de Calais

  • 1972 il obtient les premiers prix du conservatoire de Calais et de musique contemporaine de la Sacem pour sa composition pour violon préparé

  • 1974 il joue dans le groupe de jazz-rock Magma

  • Depuis 2011, il anime un festival Violons croisés à Dammarie-les-Lys

  • 2012, il remet un rapport sur l'éducation musicale en France, commanditée par le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand

  • 2014- 2016 il est maire adjoint à la culture à Dammarie-les-Lys (Seine-et-Marne)
En savoir plus