Darius Milhaud

Darius Milhaud

Compositeur français (1892, Aix-en-Provence – 1974, Genève)

L’œuvre de Darius Milhaud, exceptionnellement dense pour le vingtième siècle, fait même de son auteur l’un des plus prolifiques de tous les temps.

Darius Milhaud grandi dans une famille juive en Provence et son père, commerçant et musicien amateur, lui donne un goût précoce pour la musique. Il rentre néanmoins tard au Conservatoire de Paris, à l’âge de 17 ans, et se lie d’amitié avec Arthur Honegger. Il étudie notamment le violon, l’harmonie, le contrepoint, la composition auprès de Widor, la direction d’orchestre avec d’Indy, l’orchestration avec Dukas. Ses premières compositions sont déjà audacieusement avant-gardistes, et intègrent la polytonalité à partir de 1915. Il rencontre Erik Satie, Jean Cocteau, puis Paul Claudel qui l’emploie comme secrétaire à l’ambassade de France au Brésil. A son retour en France après un détour par New York, la notoriété vient avec son appartenance au Groupe des Six. Il retourne alors aux Etats-Unis en 1922 pour y jouer ses compositions au piano et donner des conférences dans les grandes universités. Grand voyageur, il parcourt l’Europe, puis se consacre à la composition et à l’enseignement. La Seconde Guerre Mondiale le force à l’exil, et il enseigne pendant plusieurs années en Californie, puis à partir de 1947, il partage son temps entre son poste de professeur au Conservatoire de Paris et les Etats-Unis.
Avec plus de 443 numéros d’opus, l’œuvre prolifique de Darius Milhaud est caractérisée par la polytonalité, la polyrythmie, l’inventivité mélodique, l’influence de la musique brésilienne et du jazz et la recherche formelle.

Darius Milhaud en 6 dates :
1909 rentre au Conservatoire de Paris
1917 arrive à Rio de Janeiro
1920 est associé au Groupe des Six
1922 travaille aux Etats-Unis
1947 commence à enseigner au Conservatoire de Paris
1971 reçoit le Grand Prix international de la musique et est élu à l’Académie des beaux-arts

Darius Milhaud en 6 œuvres :
1919 Le Bœuf sur le toit (ballet)
1920-1921Saudades do Brasil (suite pour piano)
1921Les Mariés de la tour Eiffel (ballet collectif)
1923La Création du monde (ballet)
1927L’Abandon d’Ariane (opéra-minute)
1938Suite provençale (pour 2 pianos)

Biographie de la Documentation Musicale de Radio France, janvier 2014