Christophe Desjardins

Christophe Desjardins

Altiste français (né à Caen en 1962)

Altiste engagé avec passion dans la création contemporaine, pour laquelle il est un musicien très recherché par les compositeurs, Christophe Desjardins se consacre aussi à la diffusion du répertoire de son instrument auprès du plus large public.

Après des études avec Serge Collot et Jean Dupouy au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et un premier Prix, Christophe Desjardins se perfectionne à la Hochschule der Künste à Berlin dans la classe de Bruno Giuranna en 1985. Lauréat du Concours International Maurice Vieux, il est engagé l’année suivante comme alto solo au Théâtre de la Monnaie à Bruxelles, puis entre comme soliste à l’Ensemble Intercontemporain où il reste vingt ans.
Il suscite de nombreuses œuvres, qu’il crée en tant que soliste, parmi lesquelles on retrouve Luciano Berio, Ivan Fedele, Marco Stroppa, Michael Jarrell, Michaël Levinas ou encore Wolfgang Rihm
Il se produit en soliste dans des répertoires variés avec d’autres formations comme le Concertgebouw d’Amsterdam, différents orchestres symphoniques allemands (NDR, SWR et WDR), l’orchestre de la Fondation Toscanini ou l’Orchestre National de Lyon, et développe une relation particulière avec plusieurs ensembles vocaux tels que le Chœur de chambre d’Helsinki, Solistes XXI (dirigé par Rachid Safir ) ou encore Les cris de Paris que dirige Geoffroy Jourdain.
La singularité de son parcours se reflète dans ses enregistrements discographiques qui reçoivent de belles récompenses. En 2007, il crée et enregistre la Partita I de Philippe Manoury, pour alto et électronique en temps réel ; l’utilisation de la technique de captation du geste ouvre de nouveaux horizons dans l’évolution des musiques mixtes.
Chambriste recherché, Christophe Desjardins est sollicité en 2011 par Maurizio Pollini pour son cycle de musique de chambre « Pollini Perspectives ». Il se produit aussi régulièrement avec le pianiste Philippe Cassard et a des projets de trio avec François-Frédéric Guy et Xavier Philips.
Par ailleurs, afin de faire découvrir et percevoir l’alto et la musique autrement, Christophe Desjardins conçoit des spectacles mêlant la musique à la poésie, à la danse ou encore à la vidéo : Il était une fois l’alto (en 2001), Harold et son double, Chansons d’altiste
Après avoir enseigné à la Hochschule de Detmold, il travaille au Conservatoire de Lyon depuis 2011.
Christophe Desjardins joue un instrument de Francesco Goffriler, fabriqué à Venise en 1730.

Christophe Desjardins en 6 dates

1983 : 1er Prix d’alto à l’unanimité
1990 : entre à l’Ensemble Intercontemporain
2003 : création à Radio France de Jubilus, concerto pour alto de Jonathan Harvey
2005 : sortie du CD Aeon Voix d’alto consacré à Luciano Berio et Morton Feldman, disque salué par la critique et de nombreuses récompenses
2011 : enseigne au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon
2013 : longue tournée asiatique qui le mène au Japon, en Chine et en Corée où il joue la Partita I de Philippe Manoury

site web : Christophe Desjardins

En savoir plus