Christoph von Dohnányi

Christoph von Dohnányi

Chef d’orchestre (1929, Berlin, Allemagne)

Chef d’orchestre à la carrière remarquable et aux multiples distinctions, invité régulier de grands orchestres internationaux, participant à de nombreux festivals dont celui de Salzbourg, Christoph von Dohnányi est une figure artistique phare du paysage musical actuel. Il a également œuvré avec les plus grands opéras, de la Scala de Milan au Metropolitan de New-York en passant par Bayreuth et l’Opéra de Paris.

La seconde guerre mondiale marque tout d’abord la jeunesse de Christoph von Dohnányi, où le jeune homme voit son père et son oncle assassinés par les nazis. Au sortir de ces événements dramatiques, ne se destinant pas forcément à une carrière artistique, Christoph von Dohnányi entreprend des études de droit à l’Université de Munich, durant deux années, souhaitant devenir juriste, comme son père. Puis en 1948, il se forme en composition et direction d’orchestre à la Hochschule für Musik de Munich, ville où il remporte, en 1951, le Prix Richard Strauss, pour ses talents brillants en direction d’orchestre. Il part ensuite pour les Etats-Unis, où son grand-père, Ernst von Dohnányi, pianiste et compositeur renommé proche de Bartók, lui donne des leçons de piano, et où il suit également les précieux conseils de Leonard Bernstein  au Tanglewood Music Center. Sa rencontre avec Ferenc Fricsay participe également à son ascension. De retour en Allemagne, Georg Solti l’engage comme co-répétiteur et jeune chef d'orchestre à l'Opéra de Francfort, l’encourageant à faire ses premières armes. En 1957, à seulement 28 ans, il est nommé directeur musical à l'Opéra de Lübeck, et ce durant six années. On lui confie ensuite des responsabilités à Kassel (1963), à Francfort (1968), puis à l'opéra de Hambourg (1975) qui devient alors, sous sa baguette, la scène d’une théâtralité où la dramaturgie bat son plein. Succédant à Lorin Maazel, il devient ensuite directeur musical de l'Orchestre de Cleveland (1984), où son travail se voit récompensé par l’attribution du titre de « Chef d’orchestre de l’année » par la revue Musical America. En 2004, il est désigné chef permanent de l'Opéra National de Paris. Entre temps, il dirige aussi des orchestres prestigieux, comme l’Opéra de Vienne, le Covent Garden de Londres, la Scala de Milan, le Metropolitan Opera de New York, l’Orchestre Philharmonique de Berlin, de Vienne, le Concertgebouw d’Amsterdam.

Christoph von Dohnányi se confronte aux oeuvres difficiles de son temps (dernières œuvres de Schönberg, Bartók, Schnittke ou Lutoslawski), révélant les liaisons, parfois ténues, qui relient compositeurs d'hier et d'aujourd'hui. Il excelle à travers ses interprétations des œuvres des compositeurs de l’Ecole de Vienne, notamment celles de Berg, Webern, et Schoenberg. Parmi sa discographie importante, se distingue une intégrale des symphonies de Beethoven, de Brahms, de Schumann, sans oublier les trois dernières symphonies de Dvorák et la Cinquième de Mahler. Avec l’Orchestre Philharmonique de Vienne, il a notamment enregistré « Lulu » et « Wozzeck », deux enregistrements qui ont obtenu un grand Prix du disque. Il a aussi enregistré l’intégrale des symphonies de Mendelssohn ainsi que différentes œuvres de Bartók, Stravinsky, et l’« Erwartung » de Schoenberg.

En 1992, il reçoit la Croix du Commandeur de la République autrichienne. Il est aussi commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres de la République française, et titulaire de la Croix de Commandeur de l’Ordre du Mérite en Allemagne. Parmi ses multiples distinctions figurent aussi le Prix Bartók de Hongrie, la médaille Goethe de la ville de Francfort, le Prix des Arts et des Sciences de la ville de Hambourg. En novembre 2013, en reconnaissance d'une vie exceptionnelle, il reçoit le titre honorifique de « Docteur en musique honoris causa » par l'Académie royale de musique (l’Opéra de Paris).

Christoph von Dohnányi en 9 dates :

  • 1951 : Prix Richard Strauss.
  • 1957 : Premier poste de directeur musical à Lübeck.
  • 1964 : Directeur musical de l’Orchestre Symphonique de la Radio, à Cologne.
  • 1977 : Intendant et directeur musical de l'Opéra national de Hambourg.
  • 1982 : Directeur musical du Cleveland Orchestra après le départ de Lorin Maazel.
  • 1992 : Remise de la Croix du Commandeur de la République autrichienne.
  • 1994 : Premier chef invité du Philharmonia Orchestra, à Londres.
  • 2004 : Chef permanent de l’Opéra de Paris.
  • 2013 : Nommé « Docteur en musique honoris causa » par l’Académie royale de musique.

Site officiel

Documentation musicale de Radio France, juillet 2018.

En savoir plus