Charles Koechlin

Charles Koechlin

compositeur et pédagogue français ( Paris, 1867 - Canadel, 1950 )

Un des compositeurs les plus prolifiques de son temps, Charles Koechlin a édifié durant soixante ans de son activité de compositeur une œuvre riche et diversifiée, entre les formes de chambre, symphoniques, vocales ou la musique pour le cinéma.

Elève à l'École polytechnique, Charles Koechlin est passionné de musique et chargé de faire les « arrangements » des œuvres du répertoire pour le petit orchestre d'élèves. Suite à une longue maladie, il interrompt ses études pour se consacrer entièrement à la musique : au Conservatoire de Paris, il intègre les classes d’Antoine Taudou, de Jules Massenet, d’André Gedalge et de Gabriel Fauré. Doué d'une belle voix de baryton, il chante dans des chœurs et c'est par des œuvres vocales qu'il commence sa carrière de compositeur. Comme il l’affirme lui-même, il se situe dans le mouvement tracé par Franck, Chabrier, Fauré, Debussy, vers la polytonalité et l’atonalité. Il est admiré pour ses talents d’orchestrateur par son maître Gabriel Fauré qui lui confie l'orchestration de sa musique de scène de Pelléas et Mélisande ainsi que par Claude Debussy dont l'éditeur Jacques Durand lui demande d'achever son ballet Khamma.

Il a enseigné et donné des conférences, et a laissé de nombreux écrits théoriques : parmi ses disciples, il convient de citer Francis Poulenc**, Maxime Jacob, Roger Désormière, Germaine Tailleferre**, Henri Sauguet ou encore Cole Porter .

En dépit de l’empreinte que Charles Koechlin a laissée sur l’Ecole française, sa nature indépendante et peu mondaine a fait de ce compositeur un des plus injustement oubliés de l'histoire.

Charles Koechlin en six dates :

1887 Reçu à l'École polytechnique

1904 les Concerts Colonne donnent son cycle En mer, la nuit d'après Heinrich Heine

1909 Avec Maurice Ravel et Florent Schmitt, il fonde la Société musicale indépendante dans le but de promouvoir la musique contemporaine.

1928 Donne un cycle de conférences à l'université de Berkeley en Californie

1933 publie un recueil de photographies intitulé Ports, en collaboration avec Jean de Morène et Daniel Biot

1937 écrit les Eaux vives pour l'Exposition universelle

1941 Publie le Traité de l'orchestration en 4 volumes

Charles Koechlin en six œuvres :
· Le Livre de la jungle d'après Kipling (1899-1939)
· Cinq Chorals pour orchestre (1912-1920).
· Quintette pour piano et cordes (1917-1921)
· Seven Stars' Symphony (1933)
· Poèmes d’automne
· L'Offrande musicale sur le nom de Bach (1942)