Bruno Mantovani

Bruno Mantovani

Compositeur français (1974 à Paris)

Bruno Mantovani est une figure emblématique de la génération actuelle de compositeurs français. En une décennie, celui qui aime « engendrer le mouvement et explorer la diversité » voit son talent reconnu et récompensé par l’ensemble du monde musical. Sa notoriété a depuis longtemps dépassé les frontières.

Bruno Mantovani entre au CNSM de Paris en 1993. Il en ressort en 2000 avec, en poche, cinq Premiers Prix, en analyse, esthétique musicale, orchestration, composition et histoire de la musique. Il complète sa formation avec le cursus d'informatique musicale de l'Ircam. Très vite, ses œuvres rencontrent un grand succès. En 1999, il remporte le Premier Prix au Concours de la Ville de Stuttgart et entre en résidence à la Herrenhaus d'Edenkoben (Allemagne). A partir de 2001, il devient l’invité privilégié du Festival Musica (qui lui consacrera un portrait en 2006). En 2002, il entre en résidence à Bologne dans le cadre du programme « Villa Médicis hors les murs » de l'AFAA. Deux ans plus tard, il intègre l’Académie de France à Rome, la célèbre et prestigieuse Villa Médicis, puis, l’année suivante, est récompensé par le Prix Caplet. En 2006, il entame une résidence de deux ans au Festival de Besançon, puis de 2008 à 2011, travaille étroitement avec les orchestres de Lille, Toulouse et Lyon. En 2009, il est élu compositeur de l’Année lors des Victoires de la Musique. En 2010, l’Opéra de Paris lui commande des œuvres. Ainsi sont créés le ballet Siddharta (2010), et l’opéra Akhmatova (2011). La même année, il devient directeur du CNSM de Paris et reçoit la distinction de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres ainsi que le Prix Claudio Abbado de la Philharmonie de Berlin.

Compositeur de renommée internationale, Bruno Mantovani collabore régulièrement avec des solistes comme Jean-Efflam Bavouzet, Renaud Capuçon, Jean-Guihen Queyras ou Tabea Zimmermann, sous la direction des chefs d’orchestre tels que Pierre Boulez, Riccardo Chailly, Laurence Equilbey, Philippe Jordan, François Xavier-Roth. Très attiré par les relations entre la musique et les formes d’expressions extra-musicales, il n’hésite pas à se rapprocher de personnalités comme les romanciers Hubert Nyssen et Eric Reinhardt, les librettistes Christophe Ghristi et François Regnault, les cuisiniers Ferran Adrià et Mathieu Pacaud, le cinéaste Pierre Coulibeuf, les chorégraphes Jean-Christophe Maillot et Angelin Preljocaj. Ces dernières années, Bruno Mantovani se consacre aussi à la direction d'orchestre et dirige régulièrement les ensembles Accentus, Alternance, Sospeso, ainsi que les orchestres de Lille, Lyon, Toulouse, Paris et l'Ensemble Intercontemporain. La programmation de ses œuvres à Radio France est riche de plusieurs créations, notamment : le Concerto pour 2 altos et orchestre, par Tabea Zimmermann et Antoine Tamestit (2009), Cantate n° 3 par le Chœur de Radio France et l’Orchestre National dirigés par Daniele Gatti (2012) et deux œuvres lors d’une série de concerts de l’Orchestre Philharmonique de Radio France, en mai 2015, Quartes blanches et Idée fixe.

Bruno Mantovani en quelques dates :
1999 : résidence à la Herrenhaus d'Edenkoben en Allemagne
2002 : résidence de deux ans à Bologne
2004 : intègre la Villa Médicis à Rome
2006 : portrait au Festival Musica
2009 : Compositeur de l’Année aux Victoires de la Musique
2010 : nommé directeur du CNSM de Paris

Bruno Mantovani en quelques oeuvres :
Concerto pour violoncelle, pour violoncelle et orchestre, 2005
Eclair de lune, pour trois groupes instrumentaux et électronique, 2007
L’Enterrement de Mozart, pour 5 voix et ensemble, 2008
Akhmatova, opéra, 2010
Jeux d’eau, concerto pour violon et orchestre, 2012
Symphonie n° 1, L’Idée fixe, pour orchestre, 2015

Biographie de la Documentation Musicale de Radio France, février 2016