Betty Carter

Betty Carter

Chanteuse, arrangeuse et compositrice américaine (Flint, Michigan 1929 – Los Angeles 1998)

La carrière de Betty Carter recouvre plus de cinquante années de l’histoire du jazz, passant du duo au big band. Connue surtout pour sa technique de « scat », l’art de reproduire vocalement les lignes instrumentales d’instruments tels que la trompette, elle sera vite reconnue par ses contemporains comme l’une des chanteuses de jazz incontournables du XXe siècle.

Née à Flint, Michigan, Betty Carter grandit à Détroit, berceau du blues et du jazz surnommé « Motown ». Son père dirige un chœur d’église, et la jeune Carter apprend le piano et le chant en accompagnant son père; elle étudie également le piano au conservatoire de Detroit. Sa découverte influente du « be-bop » déclenche en Carter une passion pour le jazz et ce genre en particulier : elle commence notamment à imiter les sons et reproduire les lignes instrumentales qu’elle entend autour d’elle, surtout dans les solos de Charlie Parker ou de Dizzy Gillespie. Ce dernier propose à Carter en 1946 son premier engagement professionnel. Elle sera vite repérée par Lionel Hampton, avec lequel elle effectue plusieurs tournées. Suite à de nombreux désagréments professionnels entre Carter et Hampton (elle sera licenciée sept fois en deux ans et demi par Hampton), Carter quitte la formation de ce dernier, et s’émancipe des grandes formations de manière générale. Ayant acquis une grande reconnaissance dans le monde du jazz, Carter enregistre en tant que soliste dans les années 1950 avec plusieurs grands artistes de jazz tels que le Ray Briant Trio, Max Roach, et Miles Davis.

Malgré le succès de plusieurs enregistrements avec Ray Charles en 1961 (sous les conseils de Miles Davis), notamment pour le morceau « Baby, It’s Cold Outside », une tournée avec Sonny Rollins au Japon, et de nombreux enregistrements avec ABC-Paramount et United Artists, la carrière de Betty Carter semble perdre son élan dans les années 1960-70. Carter décide en 1970 de fondre son propre label Bet-Car, avec lequel elle produit plusieurs de ses enregistrements les plus célèbres, comme « The Audience with Betty Carter » (1980). Elle commence également à travailler avec de jeunes artistes, et recrute même ses accompagnateurs parmi ces jeunes musiciens. En 1987, Carter signe chez Verve, qui redistribue le catalogue d’enregistrements de Bet-Car au plus grand nombre. Ce n’est qu’à la fin de sa carrière que Betty Carter obtient une reconnaissance internationale : elle reçoit un Grammy Award en 1988 et sera invitée quelques années plus tard à la Maison Blanche par le président Bill Clinton lui-même.

Betty Carter en quelques dates
1958 Premier enregistrement sous son propre nom, « Out There with Betty Carter » chez Peacock.
*1961 * Enregistre le morceau « Baby, It’s Cold Outside » avec Ray Charles
*1970 * Fondation de son propre label: Bet-Car
*1988 * Gagne un Grammy Award pour son album « Look What I Got! »
*1996 * Enregistrement du dernier disque sur le label Verve : « I’m yours, you’re mine »
*1997 * Reçoit la médaille des arts par le président Bill Clinton

Biographie de la Documentation Musicale (septembre 2016)

En savoir plus