Betsy Jolas

Betsy Jolas

Compositrice française (Paris, 1926 - )

Compositrice franco-américaine, Betsy Jolas se distingue par ses œuvres uniques à travers lesquelles elle affirme une écriture passionnée pour le timbre vocal. Sa carrière est marquée par de nombreux prix et distinctions, dont le Grand prix national de la musique (1974), le Grand prix de la Sacem (1982), le Prix international Maurice Ravel (1992). Ses œuvres sont créées et jouées dans le monde entier par des artistes et ensembles instrumentaux de premier plan.

Fille d’une traductrice et d’un poète et journaliste, Betsy Jolas est élevée dans un milieu artistique et littéraire : elle croise souvent de grands écrivains chez elle, tels que James Joyce et Ernest Hemingway. Ses parents quittent Paris pour s’installer à New York en 1940. Inscrite au Bennington College, elle étudie l'harmonie et le contrepoint avec Paul Boepple, l'orgue avec Carl Weinrich et le piano avec Hélène Schnabel. Betsy Jolas intègre également le « Dessoff choir » grâce auquel elle sera vite initiée à la musique de Roland de Lassus et des polyphonistes du 16ème siècle. De retour à Paris en 1948, elle continue ses études musicales au Conservatoire de la ville, notamment sous la direction de Darius Milhaud et d’Olivier Messiaen (elle remplacera ce dernier en 1971).

Évènement majeur dans son parcours musical, elle découvre dans les années 1950 les Fünf Stücke op.10 de Webern ; elle se familiarise ainsi avec l’univers musical d’avant-garde des compositeurs comme Pierre Boulez et Karlheinz Stockhausen. Fortement influencée par les œuvres de ces derniers, elle résiste néanmoins à toute prise de position stricte, notamment sur le sérialisme, un courant qui fascine alors toute une nouvelle génération de compositeurs. Indépendante, Betsy Jolas s’éloigne progressivement des normes du rythme et de la pulsation prônées par ses contemporains en instaurant une fluidité tant rythmique que mélodique dans sa musique. Fascinée par le contrepoint, les timbres inhabituels, la voix et ses qualités expressives, Betsy Jolas s’intéresse également à l’idée de rendre flou la frontière entre la voix et l’instrument : elle se concentre progressivement sur l’expérimentation de la « vocalité » dans toutes ses œuvres, même purement instrumentales.

Betsy Jolas affirme néanmoins ne pas vouloir « rejeter » un passé musical mais plutôt s’en inspirer, en y ajoutant sa propre expression musicale contemporaine. Compositrice mais aussi professeur, Betsy Jolas est nommée titulaire des classes d'analyse en 1975 et de composition en 1978 au Conservatoire de Paris, et enseigne également dans les universités américaines de Yale, Harvard, Berkeley, USC, San Diego, et au Mills College.

Betsy Jolas en 6 dates :

1961 Prix de l’ORTF, 1961
1974 Grand prix national de la musique
1982 Grand prix de la SACEM
1985 Commandeur des Arts et des Lettres, & Chevalier de la Légion d'honneur en 1997
1995 Elue membre de l'Académie américaine des arts et des lettres

Betsy Jolas en 6 œuvres :

- Quatuor II (1964)
- J.D.E. (1966)
- Sonate à 12 (1970)
- Musique de jour (1976)
- D’un opéra de poupée (1982)
- Schliemann (1983-93)