Benoît Jacquot

Benoît Jacquot

Réalisateur, scénariste et metteur en scène français (1947, Paris - )

Réalisateur récompensé aux Césars pour « Les Adieux à la Reine », Benoît Jacquot est également metteur en scène pour l’opéra. Auteur aujourd’hui de plus de quarante films, son œuvre éclectique est à la croisée des arts.

Benoît Jacquot débute au cinéma comme assistant de Bernard Borderie sur l’un des films « Angélique », puis comme assistant de Marguerite Duras, Marcel Carné et Roger Vadim.
D’abord engagé pour la télévision, il réalise essentiellement des documentaires et des adaptations d’œuvres littéraires. Son premier film « L'Assassin musicien » portera d’ailleurs à l’écran un roman de Dostoïevski. Si la critique fait de lui un héritier de Bresson, c'est surtout grâce à son travail pour la télévision que Benoît Jacquot se fait remarquer.

En 1990, il s’entoure de jeunes actrices pour les films « La Désenchantée » avec Judith Godrèche et « La Fille seule » avec Virginie Ledoyen, une œuvre qui lui vaut les éloges de la presse internationale. Sa renommée croissante l’amène à travailler aux côtés d’Isabelle Huppert, Isabelle Adjani ou encore Catherine Deneuve. Au début des années 2000, il réalise un film d'époque sur la vie de Sade et s’attaque à la mise en scène de l’opéra « Tosca ». Après une adaptation en 2009 d’un roman de Pascal Quignard, il réalise en 2011 « Les Adieux à la reine », une fiction historique qui relate les derniers jours de Marie-Antoinette. Le film est récompensé par trois Césars deux ans plus tard.

Benoît Jacquot est membre de L'Exception, un groupe de réflexion sur le cinéma créé par Jean-Michel Frodon.

Benoît Jacquot en 6 dates :

1975 : Réalise son premier long métrage « L'Assassin musicien ».

1998 : Son film « L’Ecole de la chair », avec Isabelle Huppert, est en compétition au Festival de Cannes.

2003 : Met en scène Werther de Jules Massenet au Royal Opera House avec Jonas Kaufmann et Sophie Koch, sous la direction d’Antonio Pappano.

2005 : Membre du jury au Festival de Cannes, présidé par Emir Kusturica.

2012 : Reçoit le Prix Louis-Delluc pour « Les Adieux à la Reine ».

2013 : Le film « Les Adieux à la Reine » obtient trois Césars.

En savoir plus