Benjamin Hertz

Benjamin Hertz

Programmateur des webradios

Très tôt séduit par les univers contrastés de musiques souvent inclassables, la curiosité restera pour lui la clé des songes.

Au Conservatoire de Paris, il fréquente la classe sans exclusive de Guy Reibel, et plonge dans l’univers fascinant des musiques du monde avec Gilles Léothaud. Mauricio Kagel à Cologne, Alessandro Solbiati dans les Abruzzes et Bernard Cavanna, qu’il suivra sur la production de son opéra La Confession impudique, achèveront de le faire basculer.

Il compose des pièces étranges à dominante lyrique comme Merci Douglas, bonsoir sur des textes et dans la mise en scène de Jacques Rebotier. Il échafaude aussi à l’occasion d’improbables cabarets comme Dzoïng !… café concret.

Avec les webradios de France Musique, il peut certifier que le plus beau dans la curiosité, c’est son partage…