Baptiste Trotignon

Baptiste Trotignon

Pianiste, compositeur (1974, Paris)

Pianiste de jazz aux influences éclectiques, Baptiste Trotignon mène une carrière régulièrement récompensée. Il s’associe au cours des années à divers musiciens, et devient progressivement l’une des références du jazz français contemporain.

Ayant étudié initialement le violon, Baptiste Trotignon se dirige ensuite vers le piano. Il intègre le conservatoire de Nantes à l’âge de neuf ans dont il sort diplômé en piano et composition. C’est là-bas qu’il découvre le jazz, qu'il apprend ensuite en autodidacte. Il fonde en 1998 un trio avec Clovis Nicolas (contrebasse) et Tony Rabeson (batterie). Ensemble ils produisent leurs premiers albums chez Naïve : « Fluide » en 2000, et « Sightseeing » en 2001, récompensés par de nombreux prix, notamment le Prix Django d’or « Espoir pour un premier disque », le Prix Django Reinhardt de l'Académie de Jazz, le Grand Prix du Concours International Martial Solal en 2002, et surtout le prix de la Révélation française aux Victoires du Jazz en 2003. Bien que le format du jazz quartet soit sa formation de prédilection, Trotignon sort son premier disque en tant que soliste, intitulé « Solo », en 2003 (et son second album « Solo II » en 2005).

Cherchant à forger sa propre identité musicale, il s’approprie une esthétique influencée par les mélodies israéliennes de son enfance, qu’il façonne et remodèle à sa manière. En 2009, Trotignon élargit son champ musical en incorporant l’esthétique de jazz américain avec son album « Share », considéré par plusieurs comme son premier album « américain ». Enregistré avec Matt Penman, Otis Brown III, Eric Harland, Tom Harrell et Mark Turner, l’album est un grand succès, et fait de Trotignon un nom incontournable du jazz contemporain, confirmé par la remise du Grand Prix du Jazz de laSacem en 2011. Il poursuit avec une série de concerts l’année suivante en France, en Europe et en Asie, durant lesquels il collabore avec les artistes Miossec et Melody Gardot.

Lors de sa carrière, Trotignon monte sur scène aux côtés de certains des plus grands jazzmen français et internationaux, tels que Tom Harrell, Brad Mehldau, David El-Malek, et Alexandre Tharaud _* ; il collabore également avec des ensembles autres que de jazz, notamment l'_Orchestre Lamoureux* pour son interprétation de Rhapsody in Blue de George Gershwin. Créé en 2012 par Nicholas Angelich, le Concerto pour Piano "Different Spaces" de Trotignon dévoile une nouvelle facette de sa carrière : pour cette œuvre il est nommé aux Victoires de la Musique Classique 2014 en tant que Compositeur de l'année et remporte en 2017 le Grand Prix Lycéen des Compositeurs. En 2016, il signe avec le prestigieux label Sony Music – Okeh Records. L’album « Chimichurri », en duo avec le percussionniste argentin Minino Garay, est le premier fruit de cette collaboration.

Baptiste Trotignon en 6 dates :

  • 1998 : Monte son trio avec Clovis Nicolas (contrebasse) et Tony Rabeson (batterie)
  • 2003 : Produit son premier album solo, nommé « Solo »
  • 2009 : Produit l’album Share, son premier album « américain »
  • 2011 : La Sacem lui décerne son Grand Prix du Jazz
  • 2012 : Création par Nicholas Angelich de son Concerto pour Piano Different Spaces
  • 2014 : Nommé aux Victoires de la Musique Classique en tant que Compositeur de l'année

Biographie de la Documentation Musicale de Radio France (septembre 2015, mise à jour, janvier 2018)

En savoir plus