Andreas Wolf

Baryton basse allemand (1981)

Jeune baryton à la voix assurée et à la diction claire, Andreas Wolf mène une carrière régulière, surtout en Europe. Sa voix s’épanouit dans tout le répertoire du 18ème siècle, mais avec quelques belles incursions dans la période romantique et contemporaine.

Après avoir effectué ses premiers pas musicaux en 1994 à l’école de musique de Wernigerode, où il intègre aussi le choeur Rundfunk-Jugendchor (Chœur des Jeunes de la radio), il obtient en 2002 une bourse pour étudier à l’université de Musique de Detmold où il suit l’enseignement de Heiner Eckels. Il suit les master-classes de Dietrich Fischer-Dieskau, d’Andras Schiff, de Christoph Prégardien et de Thomas Quasthoff, attentif de comprendre les méthodes respectives utilisées par ces grands chanteurs pour en arriver à un tel degré d’excellence. En 2006, Andreas Wolf fait partie de l’Académie européenne d’Aix-en-Provence, ce qui lui permet d’évoluer sur le plan artistique et de se faire connaitre plus largement. Depuis ses début au festival d’Aix-en-Provence en 2007 dans l’Orfeo de Monteverdi (direction René Jacobs), Andreas Wolf est régulièrement invité par les opéras et les grandes salles de concert où il travaille avec des chefs d’orchestres renommés tels William Christie, Raphaël Pichon, Jean-Christophe Spinosi, Bertrand de Billy, Sylvain Cambreling… Même si Andreas Wolf excelle dans le répertoire baroque, il interprète bien entendu les œuvres romantiques de Schubert, Schumann, Mendelssohn, mais aussi Hugo Wolff ; il chante aussi dans Moïse et Aaron de Schoenberg à la Philharmonie de Berlin sous la direction de Sylvain Cambreling. En 2017, il participe à la création du Requiem du compositeur néerlandais Willem Jeths au Concertgebouw d’Amsterdam. Andreas Wolf voyage en Europe au gré des tournées, comme récemment avec Il Pomo d’Oro, en compagnie de Franco Fagioli. 

Dans sa discographie qui commence à s’étoffer, notons l’Ode pour l’anniversaire de la Reine Anne de G-F Haendel, avec l’Akademie für Alte Musik Berlin, direction Marcus Creed, qui est un choix de France Musique.

Andreas Wolf en 6 dates : 

  • 1994 : entre au Jeune Choeur de la radio à Wernigerode
  • 2002 : étudie à l’University of Music de Detmold
  • 2007 : première interprétation, saluée par la presse germanique, du Winterreise de Schubert
  • 2009 : sélectionné pour Le Jardin des Voix de William Christie
  • 2016 : enregistrement de la Messe en si de JS Bach avec le Concerto Köln
  • 2019 : chante le Stabat mater de Haydn au Festival de Montpellier et de Radio France

Biographie de la Documentation Musicale de Radio France (septembre 2019)

En savoir plus