André Previn

André Previn

Chef d’orchestre, pianiste et compositeur américain (Berlin, 1929 - New York, 2019)

André Previn a mené de front plusieurs carrières musicales. Tout à la fois chef d’orchestre, compositeur, arrangeur, pianiste, il exerce ses talents multiples dans plusieurs domaines musicaux : jazz, musique de film, musique classique et opéra.

Andreas Ludwig Priwin de son vrai nom, naît au sein d’une famille juive berlinoise qui, face à la menace nazie, doit émigrer en 1939 aux Etats-Unis. Il est naturalisé américain en 1943, et grandit à Los Angeles, non loin des studios d’Hollywood. En 1948, il commence à arranger et composer des musiques de films. A partir de la fin des années 1950, il se lance dans une carrière de jazz. Il enregistre chez Contemporary Records, avec de grands artistes tels que J.J. Johnson, (André Previn and J.J. Johnson play Kurt Weill’s Mack the knife, Columbia, 1962), ou Benny Carter (Jazz giant, Contemporary, 1958). Il interprète les grands compositeurs de jazz du moment, Frederick Loewe, Vernon Duke ou Jerome Kern (André Previn plays songs by Jerome Kern, Contemporary, 1959). Sa notoriété grandissante le rapproche encore d’Hollywood. Il y compose des musiques de film comme The Four horsemen of the Apocalypse (1961) de Vincente Minnelli, ou Kiss me stupid (1965) de Billy Wilder. Il adapte aussi des comédies musicales pour le cinéma : Kiss me Kate d’après Cole Porter (1953), Porgy and Bess, d’après Gershwin (1959), My fair lady, d’après Loewe (1964).

A partir des années 1960, la carrière d’André Previn se recentre sur la musique classique. Pendant son service militaire, à San Francisco, en 1951, il était parvenu à prendre des cours privés de direction auprès de Pierre Monteux. En 1967, il devient chef de l’Orchestre Symphonique de Houston, succédant à Sir John Barbirolli. Dès l’année suivante, il s’engage auprès de l’Orchestre Symphonique de Londres, et ce  jusqu’en 1979.  De 1976 à 1984, il dirige l’Orchestre Symphonique de Pittsburgh. A l’issue de ce contrat, il devient, en 1985, directeur musical du Royal Philharmonic Orchestra de Londres et de l’Orchestre Philharmonique de Los Angeles. En 2002, il prend la tête de l’Orchestre Philharmonique d’Oslo, et, en 2009, est nommé principal chef invité de l’Orchestre Symphonique de la NHK (Tokyo). Dans cet agenda chargé, il parvient à composer abondamment, notamment des concertos qu’il dédie à des artistes de renom, comme Yo-Yo Ma, Vladimir Ashkenazy, ou Anne-Sophie Mutter, qui crée le Concerto « Anne-Sophie » en 2002. Il compose des cycles de chansons pour Kathleen Battle, Janet Baker et Barbara Bonney... En 1998, est créé, à San Francisco, son opéra A Streetcar Named Desire, sur un livret de Philip Littell, et basé sur la pièce de Tennessee Williams, avec Renée Fleming dans le rôle principal. Sa carrière est maintes fois récompensées par de nombreux Grammy Awards, pour ses compositions, enregistrements ou prestations de concert.

Site officiel : http://www.andre-previn.com/

André Previn en 6 dates :

·         1943 : naturalisé américain

·         1959 : enregistre du Jerome Kern

·         1967 : premier contrat de chef d’orchestre à Houston

·         1968 : directeur musical de l’Orchestre Symphonique de Londres

·         1985 : nommé à la tête de l’Orchestre Philharmonique de Los Angeles

·         1998 : création de son opéra A Streetcar Named Desire à San Francisco

Biographie de la Documentation Musicale de Radio France, juillet 2018

En savoir plus