Amanda Favier

Amanda Favier

Violoniste française

Plusieurs prix et révélations, notamment en tant que plus jeune lauréate du concours International Jean-Sébastien Bach de Leipzig, permettent à Amanda Favier de mettre en valeur ses multiples talents : violoniste précoce et chambriste talentueuse.

Amanda Favier intègre le Conservatoire National Supérieur de Paris dès l’âge de treize ans dans la classe de Gérard Poulet. Ayant très tôt obtenu son prix de violon et un Diplôme de Formation Supérieure, elle se perfectionne dans d’autres institutions européennes, et plus particulièrement auprès de Igor Ozim à Cologne, Jean-Jacques Kantorow à Rotterdam, Sir Ifrah Neaman à Londres et Suzanne Gessner.
L’obtention de nombreux prix tels que le prix Jean-Sébastien Bach de Leipzig, Louis Sphor de Weimar, ou le prix Jean Françaix en France, entre autres, la propulsent sur la scène internationale.
Amanda Favier se produit beaucoup en formations de musique de chambre avec d’autres grands musiciens : Cédric Tiberghien, Valérie Aimard, François Salque, Anne Quéffelec, Gérard Caussé, Patrice Fontanarosa, Tasso Adamopoulos, Philippe Muller, Jean-François Heisser, Vladimir Mendelssohn ou Michel Stauss.
Toujours en quête de nouvelles collaborations et créations, elle n’hésite pas à mêler plusieurs arts et artistes de divers horizons. C’est ainsi qu’elle créé son spectacle « De Venise à Venise, itinéraire d’un violon gâté », concert qui raconte l’histoire de son Goffriler de 1723.

Amanda Favier en 6 dates :

2013 : parution de son disque Dans la malle du poilu, accompagnée par Célimène Daudet
2013 : accompagne Jacqueline Laurin et Laurent Martin dans Chants de Lumière, mélodies de Blanche Selva (Ligia Digital)
2008 : édition des Quatre Saisons de Vivaldi (Saphir Productions)
2004 : révélation de l’Adami qui lui prête le Bellosio, violon vénitien de 1756
2003 : lauréate de la Fondation Cziffra
2003 : fonde le festival des Rencontres Musicales d'Augerville (Loiret)

Biographie de la documentation de Radio France, novembre 2013

En savoir plus