Alfred Brendel

Alfred Brendel

Pianiste

Alfred Brendel est un pianiste, essayiste et poète. Autodidacte de formation, il est particulièrement connu pour son répertoire de Beethoven. Son originalité et sa finesse font de lui l’un des plus grands pianistes du 20ème siècle.

Alfred Brendel est originaire de Moravie en République tchèque (ancienne Tchecoslovaquie). Il est né le 5 janvier 1931 à Wiesenberg. Sa famille est composée d’autrichiens, d’allemands, d’italiens et de tchèques. Cette diversité culturelle marque également son parcours. Il passe son enfance à voyager de ville en ville à travers la Yougoslavie et l’Autriche. A 6 ans, il prend ses premières leçons de piano à Zaghreb et continue à Graz. Il reçoit les enseignements de Ludovika von Kaan et de l’organiste Artur Michl. Sans compter une série de Master Classes qu’il suit, Alfred Brendel ne reçoit pas d’autres cours académiques. Ce choix l’oriente vers un style singulier et personnel. Il donne son premier récital en 1948 à Graz et remporte un an plus tard le grand prix du concours Busoni. Dès lors il débute une tournée aux cotés des meilleurs orchestres du monde. Il joue en Europe et en Amérique Latine sous la direction de grands chefs tels que Karajan, Colin Davis, et Eugene Ormandy. Ses enregistrements le propulsent sur des grandes scènes internationales, il tourne aux Etats-Unis et participe chaque année au Festival de Salzbourg.

Alfred Brendel excelle dans l’interprétation d’œuvres de toutes les époques. Il est particulièrement remarqué dans le répertoire de Beethoven, Schubert et Liszt. Il manifeste un vif intérêt pour les arts visuels, en particulier pour les objets relevant de l’imaginaire grotesque et fantastique. Son goût de la dérision se reconnaît dans son interprétation musicale sachant mettre à jour les pointes d’humour présentes dans la musique de Haydn et Beethoven. Alfred Brendel est également un grand littéraire. Il publie deux recueils de réflexions autour de la musique durant sa carrière. Depuis ses adieux à la scène, Alfred Brendel se consacre pleinement à l’écriture.

Se considérant comme autodidacte, il a été influencé par de grands pianistes comme Artur Schnabel, Alfred Cortot, Wilhelm Kempff et Edwin Fischer. L’interprétation de l’intégralité du cycle de sonates pour piano de Beethoven en 1982-83 confirme sa place au rang des plus grands pianistes du 20ème siècle. On retient du musicien une grande sincérité et une volonté d’aller chercher toujours plus loin les ficelles de l’interprétation. Tout au long de sa vie, Alfred Brendel reçoit un grand nombre de récompenses comme le Leonie Sonning Prize, le Ernst von Siemens-Musikpreis, le Beethoven-Ring of the Vienna Music University ou encore le Prix Venezia: Premio Artur Rubinstein.

Alfred Brendel en 6 dates :
1949 : Obtient un prix au Concours Busoni
1965 : Grand Prix de l’Académie Charles Crps pour ses enregistrements de l’œuvre intégrale pour piano de Beethoven
1970 : Signe un contrat exclusif avec Philips
1976 : Publication de son livre « Musical Thoughts and Afterthoughts » aux éditions Doubleday
1982 : Joue l’intégralité du cycle Beethoven dans 11 villes et 77 concerts
2016 : Il est honoré du Life Achievement Award

En savoir plus