Alexis Kossenko

Alexis Kossenko

Flûtiste et chef d’orchestre français (1977, Nice)

Une solide formation permet à Alexis Kossenko de défendre avec la même rigueur chacun des répertoires qu’il aborde comme flûtiste ou comme chef d’orchestre, et d’utiliser pour chaque œuvre l’instrument le plus apte à exprimer sa modernité.

Après l’obtention d’un Premier Prix de flûte au CNR de Nice, Alexis Kossenko est admis au Conservatoire de Paris dans la classe d’Alain Marion en 1991. Il découvre parallèlement la flûte à bec au CNR de Poitiers, et, en 1995, obtient consécutivement le Premier Prix de flûte du CNSMDP et le Premier Prix du Concours International organisé par le Lions-Club. Il crée l’ensemble de musique baroque La Bergamasca avec lequel il se produit dans les plus grands festivals européens. Il entre comme flûte solo dans la Philharmonie der Nationen, et donne 350 concerts entre 1995 et 1997, en abordant les grandes œuvres du répertoire symphonique. Il inscrit à cette occasion le Concerto pour flûte de Nielsen à son répertoire. Il poursuit pourtant jusqu’en 2003 son parcours pédagogique au CNSMDP en accomplissant trois cycles de perfectionnement : flûte, musique de chambre et flûte baroque dans la classe de Pierre Séchet. Il obtient également le Diplôme de Soliste à la fin de son cursus au Conservatoire d’Amsterdam dans la classe de Marten Root. Sa carrière de musicien spécialisé dans la musique ancienne prend de l’ampleur lorsqu’en 1997 il joue des concertos de Vivaldi et de Quantz dans une série de concerts accompagné par l’Orchestre Baroque de l’Union Européenne.
Il débute en 2001 une carrière de chef d’orchestre en collaborant avec l’ensemble baroque polonais Arte dei Suonatori, notamment autour d’œuvres pour flûte soliste et des compositeurs Rameau et Purcell. Le label Alpha publie leurs enregistrements depuis 2006. Alexis Kossenko occupe, dans plusieurs orchestres spécialisés dans l’interprétation historiquement informée, le poste de flûte solo : la Chambre Philharmonique, le Cercle de l’Harmonie… Son activité de musicien de chambre de premier plan le mène à se produire aux côtés d’artistes tels que Andrew Manze, Ryo Terakado, Robert Hill, Sébastien d’Hérin…

Alexis Kossenko en 6 dates :
1995 : 1er Prix au CNSMDP
1995 : création de l’ensemble La Bergamasca
2001 : Prix spécial au Concours Rampal pour la meilleure interprétation d’Appel d’air de Bruno Mantovani
2001 : commence à diriger l’Arte dei Suonatori
2003 : première participation au Festival de Pâques de Deauville
2013 : parution de l’album « Concerti per l'Orchestra di Dresda » visant à reconstituer la sonorité de cet orchestre légendaire

Site officiel :
http://www.alexiskossenko.com/

Biographie de la Documentation Musicale de Radio France, avril 2014

En savoir plus