Alexander Melnikov

Alexander Melnikov

Pianiste (1973)

Alexandre Melnikov est un pianiste russe dont la réputation grandit tranquillement sur les scènes internationales. Ses interprétations, parfois sur des pianos d’époque, attestent d’un jeu sobre, clair et puissant mais non dénué d’un lyrisme qui sert parfaitement la musique russe

Pianiste russe né le 1er février 1973, Alexandre Melnikov étudie au Conservatoire Tchaïkovsky dans la classe de Lev Naumov. Plus jeune lauréat de grandes compétitions internationales et apprécié du public, la presse le surnomme « le petit prince du piano » en raison de ses traits encore enfantins pour ses 18 ans.
Il se perfectionne auprès de Sviatoslav Richter qui l’invite régulièrement à jouer dans des festivals, en Russie ou en France.
Melnikov fait partie des rares pianistes russes à s’intéresser à la pratique sur instruments anciens ; il se penche très tôt sur les pianos utilisés lors de la création des œuvres, et entame une collaboration musicale étroite avec le claveciniste Andreas Staier et Alexis Lubimov, tout en se produisant au pianoforte avec des ensembles tels que le Concerto Köln ou l’Académie pour la Musique Ancienne de Berlin.
Ce travail aboutira à la sortie d’un disque sur lequel l’auditeur entend les 24 Préludes et fugues de Dimitri Chostakovitch en alternance avec ceux du Clavier bien tempéré de Jean-Sébastien Bach, ces derniers interprétés par Andreas Staier. Cet enregistrement reçoit en 2011 de nombreuses récompenses dont le Choc Classica et le « BBC Music magazine Award ».
Les plus grands orchestres le sollicitent régulièrement : l’Orchestre National de Russie, le Gewandhaus de Leipzig, l’Orchestre Symphonique de la NHK, le Royal du Concertgebouw, le BBC Philharmonic Orchestra …. Invité par de célèbres chefs d’orchestre comme Philippe Herreweghe, Charles Dutoit, Valery Gergiev ou encore Paavo Järvi, Alexandre Melnikov ne néglige pas pour autant la musique de chambre et sait s’entourer de complices avertis comme la violoniste Isabelle Faust ou le violoncelliste Jean-Guilhen Queyras par exemple. Le disque de l’intégrale des Sonates pour violoncelle de Ludwig van Beethoven avec J-G Queyras a été salué par de hautes distinctions dans la presse internationale.
Alexandre Melnikov possède un contact particulier avec le clavier : son jeu massif et vigoureux, une grande mobilité cristalline et imaginative ainsi qu’un lyrisme certain confèrent une clarté, une hauteur de vue à ses interprétations qui ne peuvent qu'évoquer Sviatoslav Richter.

Alexandre Melnikov en 6 dates :

199 1 : Concours Reine Elisabeth à Bruxelles
1997 : obtient son diplôme du Conservatoire Tchaïkovsky à Moscou
2002 : commence à enseigner au Northern Royal College à Manchester
2006 : sortie de son premier disque consacré à Alexandre Scriabine
2012 : enregistre l’intégrale des Concertos pour piano de Dimitri Chostakovitch avec l’Orchestre de Chambre Mahler dirigé par Teodor Currentzis
2015 : propose un récital au cours duquel il joue sur trois pianos d’époques différentes

Biographie de la Documentation de Radio France

En savoir plus