Scala de Milan : Alexander Pereira coupable de conflit d'intérêt ?

Alexander Pereira est soupçonné d'avoir fait acheter par la Scala de Milan, dont il sera le directeur en octobre prochain, sept productions du festival de Salzbourg, qu'il dirige toujours actuellement.

Scala de Milan : Alexander Pereira coupable de conflit d'intérêt ?
Alexander Pereira (© EPA/MAXPPP)

La polémique commence à faire beaucoup de bruit en Italie. Alexander Pereira s'est-il rendu coupable de conflit d'intérêt en faisant acheter par la Scala de Milan, dont il prendra les rênes en octobre prochain, sept productions du festival de Salzbourg qu'il dirige actuellement ? C'est du moins ce que semble penser la presse italienne. Ces transactions ont rapidement été critiquées par leur manque de transparence puisqu'on ignore le montant exact du prix d'achat. Certains détraqueurs y voient là un moyen pour Pereira d'éponger les pertes financières subies par Salzbourg en raison de productions trop gourmandes et dont le budget est désormais excédentaire.

Se défendant dans la presse allemande, le principal intéressé a assuré avoir choisi ces spectacles pour leur qualité et les avoir acheté à un prix normal. Il compte ainsi faire faire des économies à la Scala en distillant deux de ces productions par an pendant trois saisons. Pereira a estimé que le coût d'une nouvelle production à la Scala revenait environ à 1 million d'euros contre 690 000 euros pour celles achetées à Salzbourg. Il a ajouté avoir réussi à lever 6 millions d'euros de fonds supplémentaire grâce au démarchage de nouveaux mécènes.

De son côté, le maire de Milan et également le président du conseil d'administration de la Scala a déclaré que la lumière allait être faite sur ces transactions et a assuré que Pereira n'aurait aucun problème s'il présentait tous les documents relatifs à la vente. Alexander Pereira a d'ailleurs été entendu cet après-midi pendant une heure par le conseil de surveillance de l'Opéra. Le ministère de la Culture a fait savoir qu'une enquête allait être ouverte. Le poste d'intendant de l'opéra milanais ne semble donc pas être à pourvoir même si plusieurs personnes se sont d'ores et déjà montré intéressées.

Sur le même thème