Polémique à l'Opéra de Lyon : la réponse de Serge Dorny aux salariés

Interpellé récemment dans une lettre ouverte des salariés de l'Opéra de Lyon, Serge Dorny a tenu à leur répondre en affirmant avoir entendu le "malaise" et promet d'"apporter l'attention qui s'impose".

Les salariés de l'Opéra de Lyon ne voient pas le retour de Serge Dornyà la direction d'un bon oeil. Après son éviction de l'Opéra de Dresde, le belge est candidat à sa propre succession à Lyon ce qui lui avait valu d'être vigoureusement attaqué dans une lettre ouverte. Dorny a tenu à leur répondre en affirmant avoir entendu le "malaise " et promet d'"apporter l'attention s'impose " dans une note interne.

Le directeur, qui juge "difficile, par définition, de dialoguer avec les auteurs d'une lettre qui n'est pas signée ", annonce néanmoins qu'il va "rencontrer, dans les jours qui viennent, les délégués et les représentants de l'ensemble des services " afin de "prendre la mesure des problèmes rencontrés aujourd'hui et de définir les solutions adaptées ".

A la suite du limogeage de Serge Dorny à la tête de l'Opéra de Dresde (est de l'Allemagne) avant même qu'il ait pris ses fonctions, un collectif de salariés de l'Opéra de Lyon avait dénoncé les méthodes de gestion de leur directeur. "Depuis son arrivée en 2003, Serge Dorny a été incapable d'instaurer des relations humaines saines et fructueuses ", dénonçaient-ils, déplorant que "les personnels vivent depuis trop longtemps avec le mépris qu'éprouve Serge Dorny pour presque tout ce qui n'est pas lui ".

A Lyon, "de nombreux salariés se sont félicités de la clairvoyance du gouvernement du Land de Saxe qui, en quelques semaines, a su évaluer la personnalité de Serge Dorny et discerner quelles étaients ses limites ", assurait le collectif dans une lettre très dure à l'égard du directeur. "Cette lettre, qui évoque «une situation inquiétante dans un climat social profondément détérioré *»*, témoigne d'un malaise que j'entends, et auquel je veux apporter l'attention qui s'impose ", écrit M. Dorny, qui a commencé à rencontrer des délégués et des représentants de tous les services: "Orchestre, choeurs, ballet, technique, comité d'entreprise et CHSCT ".

"Nous prenons acte de ce que M. Dorny prend la mesure des souffrances des salariés ", ont commenté des salariés sous couvert d'anonymat, mais "nous restons vigilants " pour que ces "bonnes résolutions " de la direction ne soient pas un "écran de fumée ". Pour sa part, M. Dorny a regretté que cette note ne soit pas restée en interne à l'Opéra de Lyon et a assuré que les signataires de la lettre ouverte, qui sont restés anonymes, étaient minoritaires au sein de l'institution.

Serge Dorny, dont la nomination à la tête de l'Opéra de Dresde avait été annoncée en septembre, a été débarqué par les autorités régionales fin février, en raison de désaccords avec les personnels artistiques et administratifs. Serge Dorny n'a "pas réussi à instaurer (...) un climat de collaboration profitable et basée sur la confiance avec le personnel artistique et administratif de l'opéra ", justifiait sèchement fin février la ministre de la Culture de l'État régional de Saxe, Sabine von Schorlemer.

Depuis, M. Dorny, qui conteste la décision du Land de Saxe, a fait savoir qu'il était candidat à sa propre succession à Lyon.

Avec AFP

Sur le même thème