Plus de 86 000 spectateurs pour le festival d'Aix-en-Provence

Le festival d'Aix-en-Provence s'est achevé le 24 juillet après avoir réuni 86 337 spectateurs pendant sept semaines. Cette édition, qui marquait les 70 ans de l'événement, était la dernière de Bernard Foccroulle, directeur général depuis 2007.

Plus de 86 000 spectateurs pour le festival d'Aix-en-Provence
La Flûte enchantée - Mise en scène de Simon McBurney - Festival d'Aix-en-Provence 2018, © © Pascal Victor / Artcompress

Le festival d'Aix-en-Provence a réuni quelque 86 337 personnes cette année, un chiffre stable par rapport à l'édition précédente. En revanche, le nombre de spectacles, lui, a été revu à la baisse, évitant ainsi l'éparpillement des spectateurs entre plusieurs productions. Le remplissage des salles lors des représentations d'opéras culmine à 97,3%, avec un succès important remporté par la fameuse Flûte enchantée de Mozart ainsi que par L'Ange de feu, un opéra de Sergueï Prokofiev.

L'Ange de feu - Mise en scène de Mariusz Trelinski - Festival d'Aix-en-Provence 2018
L'Ange de feu - Mise en scène de Mariusz Trelinski - Festival d'Aix-en-Provence 2018, © © Pascal Victor / Artcompress

Pour le festival, l'un des principaux défis est d'attirer les jeunes spectateurs, qui n'ont pas souvent la possibilité ou l'envie d'assister à un opéra. Cette année, sur les 3 616 pass délivrés pour l'Académie du festival d'Aix, 757 sont allés à des jeunes de moins de 30 ans.

Cette édition 2018 était la dernière dirigée par Bernard Foccroulle, en poste depuis 2007. Le désormais ex-directeur général souhaite se consacrer à la composition et passe la main à Pierre Audi pour un mandat de cinq ans. Depuis 2016, Pierre Audi occupait la fonction de directeur délégué. Premier metteur en scène à avoir monté la Tétralogie au Pays-Bas, fondateur du théâtre avant-gardiste Almeida, à Londres, Pierre Audi a de grandes ambitions pour le festival d'Aix. Il compte faire passer le budget de 23 à 26 millions d'euros et renforcer sa visibilité à l'étranger.