Opéra de Dresde : Serge Dorny remporte une première victoire judiciaire

Opposé à l'Opéra de Dresde auquel il reproche son licenciement abusif, Serge Dorny vient de remporter une première victoire juridique. L'actuel directeur de l'Opéra de Lyon réclame 1,5 millions d'euros de dommages et intérêts.

Le directeur de l'Opéra national de Lyon n'a pas du tout apprécié les conditions de son licenciement de l'Opéra de Dresde et la justice allemande est sur le point de lui donner raison. Serge Dorny a remporté le premier round de son procès qui l'oppose à l'Etat de Saxe, en charge de la maison lyrique.

Ainsi, la première chambre civile du tribunal d'Etat de Dresde a estimé que le renvoi de Dorny décidé en 2014 par Sabine Von Schorlemer, ministre d'Etat de la Culture de l'époque, était "injustifié et disproportionné". Ayant rencontré des différents avec Christian Thielemann, directeur musical de la Staatskapelle de Dresde, l’orchestre qui assure les services lyriques de l’Opéra, Serge Dorny s’était alors vu signifié son licenciement sans avertissement, avant même d’avoir officiellement pris ses fonctions.

La justice allemande a estimé qu'un employeur devait tenter de trouver d'autres solutions avant de procéder à un licenciement. L'Etat de Saxe doit maintenant faire connaître au tribunal son intention de faire appel ou non. En cas de victoire, Dorny serait en droit de réclamer l'intégralité de son salaire qu'il devait percevoir pendant les cinq années de son contrat initialement prévu, soit 1,5 millions d'euros.

Sur le même thème