Opéra de Dresde : Serge Dorny gagne son procès contre l'Etat de Saxe

Serge Dorny vient de remporter la dernière manche de son procès l'opposant à l'Etat de Saxe. Il contestait son licenciement de l'Opéra de Dresde en février 2014. L'actuel directeur de l'Opéra de Lyon pourrait percevoir 1,5 millions d'euros de dommages et intérêts.

Clap de fin pour l'un des procès les plus médiatisés de la scène lyrique européenne. Le Tribunal régional supérieur de Dresde vient de confirmer en appel la décision de la Cour régionale reconnaissant le licenciement abusif de Serge Dorny de la direction de l'Opéra de Dresde.

Le tribunal a estimé que les conditions de l'éviction de Dorny n'étaient pas justifiées. Le quotidien Die Welt estime que le montant des dommages et intérêts versés à l'actuel directeur de l'Opéra de Lyon pourrait atteindre 1,5 millions d'euros. Somme qui devrait être payée par l'Etat de Saxe, tutelle de l'Opéra de Dresde et qui correspond à ce qu'il aurait dû toucher pendant les cinq années d'exercice prévues par son contrat.

Pour rappel, le licenciement de Serge Dorny avait eu lieu avant même qu'il n'entre en fonction à la direction de la maison lyrique. La décision avait été prise par la ministre d'Etat de la Culture de l'époque, Sabine Von Schorlemer, suite à un différent artistique avec Christian Thielemann, directeur musical de la Staatskapelle de Dresde, l'orchestre qui assure les services lyriques de l'opéra.

Dans un communiqué, l'Etat de Saxe regrette la décision de justice et estime qu'il n'aura pas à payer d'amende, ni à réintégrer Serge Dorny dans ses fonctions. L'Etat de Saxe se félicite par ailleurs de l'arrivée prochaine de son nouveau directeur, Peter Theiler, qui prendra son poste en 2018.

Sur le même thème