Mutinerie en Géorgie

Le directeur artistique et l'ensemble de la direction de l'opéra de Tbilissi, en Géorgie, sont accusés de corruption, d'inertie et de népotisme par les chanteurs de l'institution.

Mutinerie en Géorgie
The Opera House On Rustaveli Avenue In Tbilisi, Georgia © Sovfoto / Contributeur

L'opéra de Tbilissi, officiellement "Théâtre géorgien d'opéra et de ballet Paliachvili" est aujourd'hui dans la tourmente : les chanteurs accusent la direction de l'opéra de corruption et de népotisme, et son directeur aristique Davit Kintsurashvili d'inertie.

Leurs reproches ? Tout d'abord le manque de dynamisme et de professionnalisme dont fait preuve le directeur artistique, qui n'aurait mis en scène que trois productions depuis son arrivée au poste, il y a deux ans.

Ces chanteurs aux carrières internationales, comme Mzia Nioradze, Tamar Iveri, Nana Kavtarashvili, Anita Rachvelishvili, et Lado Ataneli témoignent une profonde anxiété quant au devenir de leur carrière dont ils redoutent la fin prématurée.

La directrice de l'établissement est également pointée du doigt : celle-ci aurait redistribué 335 000 Lari (environ 130 000 euros) à l'administration depuis Janvier 2016 alors qu'aucun bonus n'a été perçu par les artistes.

Sur le même thème