"Mitridate" de Mozart, un opéra plein de jeunesse au Conservatoire de Paris

Le Conservatoire supérieur national de Paris présente sa production de Mitridate, un opéra écrit pendant l'adolescence de Mozart qui retrouve toute sa fougue grâce à la jeunesse des étudiants.

"Mitridate" de Mozart, un opéra plein de jeunesse au Conservatoire de Paris
Mitridate de Mozart entièrement interprété par des étudiants du Conservatoire national supérieur de Paris. (© Ferrante Ferranti)

Dans le cadre de son cycle 'Mozart, oeuvres de jeunesse", la Cité de la Musique s'est associée avec son voisin d'en face, le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, afin de monter Mitridate, opéra de Mozart, composé à l'âge de 14 ans. C'est cette alliance de la jeunesse des étudiants et de la fougue d'une oeuvre d'adolescence du génie de Salzbourg qui a décidé Bruno Mantovani, le directeur de l'établissement, à choisir cet opéra. Un projet "100% maison " comme aime le répéter Stéphanie-Marie Degand, professeur de violon et chef assistant pour ce projet débuté dès le début de l'année scolaire.

"100% maison" car des chanteurs aux musiciens d'orchestre en passant par la troupe de danseurs, ils sont tous étudiants au conservatoire et à peine plus âgés que Mozart au moment de la composition. L'oeuvre a également permis de décloisonner certaines disciplines qui n'ont pas forcément pour habitude de se fréquenter. Ainsi, les chefs d'attaque de l'orchestre, habituellement formés à la pratique moderne des instruments, ont reçu pour l'occasion une formation sur instruments anciens afin de respecter les inflexions baroques ecore présentes chez le jeune Mozart.

Stéphanie-Marie Degand, chef assistante pour le projet Mitridate:

À ÉCOUTER

Stéphanie-Marie Degand

Et pour pousser ce décloisonnement encore plus loin, il a été demandé à un étudiant en Danse, Antoine Arbeit, de créer une chorégraphie. Une troupe de sept danseurs qui pallie astucieusement l'absence de choeur dans Mitridate et dont le rôle est de souligner l'action ou les sentiments des personnages de manière corporelle. Cette chorégraphie permet également de "soulager" les chanteurs dont les voix sont mises à rude épreuve tant l'oeuvre se veut sportive et athlétique.

Enguerrand de Hys, 27 ans (Mitridate) et Anne-Sophie Honoré, 28 ans (Sifare):

À ÉCOUTER

Mitridate, chanteurs

Enguerrand de Hys incarne Mitridate, Anne-Sophie Honoré en Sifare de dos. (© Ferrante Ferranti)
Enguerrand de Hys incarne Mitridate, Anne-Sophie Honoré en Sifare de dos. (© Ferrante Ferranti)

C'est donc en toute logique que le conservatoire de Paris a fait un appel à un jeune chef pour diriger l'ensemble. Le belge David Reiland, 35 ans, directeur musical et artistique de l’Orchestre de Chambre du Luxembourg depuis septembre 2012. La connivence entre l'âge de Mozart lorsqu'il écrivit Mitridate et la jeunesse des étudiants du conservatoire est ce qu'il l'a vraiment motivé à faire partie du projet. Selon lui, la fougue et la fraîcheur de l'écriture musicale de Mozart conviennent mieux à de jeunes chanteurs dynamiques qu'à des musiciens plus expérimentés et qui seraient tentés de trouver un confort vocal, au risque de trop lisser l'interprétation.

David Reiland, chef d'orchestre :

Le chef d'orchestre belge David Reiland, 35 ans. (DR)
Le chef d'orchestre belge David Reiland, 35 ans. (DR)

À ÉCOUTER

David Reiland Mitridate

Mitridate, opéra de jeunesse de Mozart, dirigé par David Reiland et mis en scène par Vincent Vittoz, c'est à découvrir à partir de ce soir à 19h30 au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris. Deux autres dates, le vendredi 28 février et le mardi 4 mars.