Le plus bel opéra de France ?

Opéra Garnier, Opéra national de Bordeaux, Opéra Comique, Opéra national du Rhin… La France est riche de belles maisons d’opéra ! A l’occasion de l’évènement « Tous à l’opéra », voici un petit panorama.

Le plus bel opéra de France ?
La salle de l'Opéra Garnier (©MaxPPP)

Samedi 9 et dimanche 10 mai ont lieu les célèbres journées « Tous à l’opéra » dans 28 institutions françaises. Parrainé par le chef d’orchestre – et directeur musical de l’Opéra national de Paris – Philippe Jordan, l’évènement a attiré près de 90 000 spectateurs lors de sa 8e édition en 2014.

28 temples de l’art lyrique ouverts à tous pendant ces deux journées, soit un beau panorama de la richesse du territoire français en salles accueillant des spectacles lyrique. Leurs constructions datent du XVIIIe, du XIXe, ou du XXe siècle, elles accueillent 600, 1100, ou plus de 2000 personnes, sont construites dans un style néo-classique, art-déco… Mais quel est le plus bel opéra ? Le choix serait bien difficile et nous laissons le soin au lecteur de partager son opinion en bas de la page, grâce à un module de vote. En attendant, voici un – bref – panorama des maisons d’opéras françaises.

Le plus ancien : l’Opéra-théâtre de Metz

L'Opéra-théâtre de Metz (©Maxppp)
L'Opéra-théâtre de Metz (©Maxppp)

Inauguré le 3 février 1752 et autrefois appelé l’ « hôtel des Spectacles », l’opéra-théâtre de Metz est le plus ancien théâtre encore en activité. Sa salle à l’italienne compte aujourd’hui 750 places (contre 1384 jusqu’en 1963), et accueille une programmation partagée entre opéra, ballet, et théâtre.

Sarah Bernhardt y a interprété Tosca en 1905, Jean Cocteau s’y occupa des décors et des costumes de Pelléas et Mélisande en 1963.

Le plus grand : l’Opéra Bastille

l'Opéra Bastille (©MaxPPP)
l'Opéra Bastille (©MaxPPP)

Avec ses 2745 places, sa superficie de 155 000 m², ses espaces de création (costumes et décors) et de stockage, l’Opéra Bastille est la plus grande maison d’opéra de France, et l’une des plus importantes d’Europe. Construit sur l’emplacement de l’ancienne gare de la Bastille, l’opéra dessiné par Carlos Ott est inauguré le 13 juillet 1989, à l’occasion du bicentenaire de la Révolution Française.

Voulu « moderne et populaire » par son commanditaire le président François Mitterand, l’Opéra Bastille est peut-être aussi le plus polémique, tant en raison des problèmes de sa construction (une des dalles qui composent sa façade est tombée un an après l’inauguration), que pour son acoustique parfois critiquée par les mélomanes.

Le plus inspirant : le Grand-Théâtre de Bordeaux

Le Grand-Théâtre de Bordeaux (©MaxPPP)
Le Grand-Théâtre de Bordeaux (©MaxPPP)

Charles Garnier se serait inspiré de la cage d’escalier à trois volées du Grand Théâtre de Bordeaux pour le grand escalier de son opéra à Paris… Inauguré le 7 avril 1780 avec l’Athalie de Jean Racine, le Grand Théâtre est l’emblème de l’âge d’or commercial de Bordeaux. Construit par Victor Louis (à qui l’on doit aussi la Comédie Française), le Grand Théâtre comporte une grande salle à l’italienne de 1100 places.

Franz Liszt y donna un récital en 1845, Jean Françaix y créa Main de gloire le 7 mai 1950…

Le plus novateur : l’Opéra de Lyon

l'Opéra de Lyon (©MaxPPP)
l'Opéra de Lyon (©MaxPPP)

L’union de l’ancien et du moderne : façades et foyer datent de 1831 et furent dessinés par Antoine-Marie Chenavard et Jean-Marie Pollet, alors que le reste du bâtiment, et surtout l’immense verrière qui surplombe l’édifice, est le résultat du travail de Jean Nouvel. Le « nouvel » opéra de Lyon, qui compte 1 300 places, a été inauguré en 1993.

L’opéra rouvrit en 1993 avec la création de Rodrigue et Chimène, de Debussy, opéra achevé pour l’occasion par Edison Denisov et dirigé par Kent Nagano. Le ton était donné : l’Opéra de Lyon réserve une large place à la découverte de créations et d’œuvres méconnues. Une politique audacieuse souvent couronnée de succès.

Le plus prestigieux : l’Opéra Garnier

Le Grand Foyer de l'Opéra Garnier (©MaxPPP)
Le Grand Foyer de l'Opéra Garnier (©MaxPPP)

On ne présente plus le Palais Garnier, sans doute la plus célèbres des maisons d’opéra françaises, et la plus visitée par les touristes. Inauguré en 1875 en l’absence de son architecte Charles Garnier (à qui l’on aurait demandé de payer sa place), et de son commanditaire (Napoléon III est mort en exil deux ans plus tôt), l’opéra de 1900 places est un modèle du style Second Empire.

710 000 personnes visitent chaque année le grand foyer inspiré des galeries du Louvre et de Versailles, admirent le plafond peint par Marc Chagall en 1964… Toute en bois, la bibliothèque musicale que le palais Garnier abrite en son sein compte de nombreuses partitions autographes, des Surprises de l’amour de Rameau (1748) aux Dialogues des carmélites de Poulenc (1957).

Et pour vous, quel est le plus bel opéra en France ? Votez !

Et aussi…
Chaque dimanche, Stéphane Grant vous emmène à la découverte du monde de l’opéra dans l’Air des lieux.

Ailleurs sur le web

Sur le même thème