Le baryton-basse Theo Adam s'éteint à l'âge de 92 ans

Theo Adam est mort ce jeudi 10 janvier 2019 dans sa ville natale de Dresde. Le chanteur, connu surtout pour ses rôles wagnériens, était l'invité des scènes d'opéra les plus prestigieuses telles qu'à Londres, Paris, New York, Vienne, San Francisco ou Salzbourg.

Le baryton-basse Theo Adam s'éteint à l'âge de 92 ans
Le baryton-basse Theo Adam s'éteint à l'âge de 92 ans, © Getty / ullstein bild

Le baryton-basse et chanteur d'opéra Theo Adam (1926-2019) est mort ce jeudi 10 janvier 2019 dans sa ville natale de Dresde, à l'âge de 92 ans. Il restera à jamais l'un des plus grands interprètes de la musique de Richard Wagner. 

Membre d'une chorale en tant qu'enfant, il devient ensuite l'élève de Rudolf Dietrich entre 1946 et 1949, après avoir servi dans l'armée allemande.

Ses débuts d'opéra se font à seulement 23 ans, en tant qu'ermite dans le Freischütz de Weber au Semperoper de Dresde ; il rejoint peu après l'Opéra de Berlin, en 1952. La même année, Theo Adam fait ses débuts à Bayreuth, qu'il fréquentera par la suite annuellement tout au long de sa carrière. Il se fait rapidement reconnaître à Bayreuth pour sa musicalité émouvante et son jeu de comédien, faisant de lui un excellent chanteur wagnérien : pendant plus de 50 ans, Theo Adam incarne tous les rôles majeurs des opéras de Wagner.

Suite à ses succès à Bayreuth, Theo Adam se voit invité à chanter dans plusieurs des plus grandes salles au monde, notamment au Royal Opera House de Londres (en tant que Wotan dans Die Walküre) en 1967, et au New York Metropolitan Opera (en tant que Hans Sachs dans Die Meistersinger) en 1969.

Autorité du répertoire wagnérien, Theo Adam est souvent reconnu, avec Dietrich Fischer-Dieskau, comme l'un des grands interprètes de la musique vocale de Jean-Sébastien Bach, sans oublier son interprétation d'Elias de Mendelssohn, qui reste encore aujourd'hui un point de comparaison pour tout nouvel interprète du rôle.

Grand interprète de la musique vocale du XIXe siècle, Adam s'intéressait également à la musique contemporaine et participa aux créations de plusieurs œuvres telles que Un Re in Ascolto de Luciano Berio (1984).