La vie de Florence Foster Jenkins, fantasque soprano qui chantait faux, adaptée au cinéma

Le réalisateur Xavier Giannoli signe "Marguerite", un film librement inspirée de la vie de Florence Foster Jenkins, une richissime américaine persuadée d'être une grande chanteuse lyrique.

La vie de Florence Foster Jenkins, fantasque soprano qui chantait faux, adaptée au cinéma
marguerite film photo

Alors que Christophe Bourseiller évoque dans Musicus Politicus, l'histoire incroyable et atypique de Florence Foster Jenkins, une américaine fortunée passionnée de musique et d'opéra et persuadée d'avoir du talent alors qu'elle chante horriblement faux, le réalisateur Xavier Giannoli présente son dernier film Marguerite, librement inspirée de sa vie.

L'action a été transposée dans le Paris des années 20 et montre comment cette femme richissime, incarnée par Catherine Frot, croît dur comme fer qu'elle a tout d'une grande cantatrice, tout simplement parce que personne n'a osé lui dire le contraire. Par intérêt financier ou par peur de ne plus avoir accès à ce cercle de la haute bourgeoisie, son entourage réussit à lui laisser penser qu'elle a un talent indéniable.

Grâce à son argent, elle se produira d'abord en récitals privés, puis enregistrera des disques et enfin tentera de se produire sur la scène d'un opéra. La vraie Florence Foster Jenkins ira même jusqu'à se produire sur la scène du très prestigieux Carneggie Hall à l'âge de 76 ans et à guichets fermés.

Le réalisateur Xavier Giannoli explique que l'idée lui est venue en écoutant Florence Foster Jenkins chanter (ou plutôt massacrer) l'air de la Reine de la Nuit de La Flûte Enchantée de Mozart sur une radio, certainement France Musique.

Le film a étré séléctionné pour la Mostra de Venise qui se tiendra du 2 au 12 septembre. Il sortira sur les écrans français le 16 septembre. Un autre film consacré à Florence Foster Jenkins, cette fois annoncé sous la forme d'un biopic, sortira en 2016. Il est réalisé par Stephen Frears avec Meryl Streep dans le rôle de l'improbable cantatrice.

Le journaliste musical Bruno Costemalle émet la théorie que la soprano aurait inspiré Hergé pour son personnage de la Castafiore.

Réécoutez Musicus Politicus, consacré à la vie de Florence Foster Jenkins.

Sur le même thème