La saison 2019/2020 de l'Opéra de Paris dévoilée

La programmation de l'Opéra national de Paris vient d'être dévoilée pour l'avant-dernière saison de son directeur Stéphane Lissner. Parmi les temps forts, le retour de la tétralogie de Wagner et des nouvelles productions de La Traviata, de Manon, des Indes Galantes et du Prince Igor.

La saison 2019/2020 de l'Opéra de Paris dévoilée
La nouvelle saison 2019-2020 de l'Opéra de Paris vient d'être dévoilée, © Getty / Btrenkel

Des grands tubes de l'opéra, les belles voix du moment et quelques nouvelles productions, voici le mélange auquel nous a habitués Stéphane Lissner, à la tête de l'Opéra de Paris depuis juillet 2014. Certains y verront un manque d'audace créatrice, d'autres se réjouiront d'une programmation prestigieuse. Lissner met en effet le paquet sur les noms des metteurs en scène ou des chanteuses et chanteurs. 

Côté opéra

La saison 2019- 2020 regorge tout de même de productions alléchantes sur le papier. A commencer par la tétralogie de Wagner qui fait son retour dans une nouvelle production confiée à Calixto Bieito et Philippe Jordan à la tête de l'Orchestre de l'Opéra. L'Or du Rhin et La Walkyrie seront présentés en avril - mai 2020, puis Siegfried et Le Crépuscule des Dieux en octobre - novembre. Et à la fin du mois de novembre le Ring sera alors donné en intégralité sous la forme d'un festival en deux séries de représentations étalées sur une semaine. A noter la présence de Jonas Kaufmann pour chanter Sigmund dans La Walkyrie

L'Opéra de Paris propose quatre nouvelles productions. La Traviata de Verdi mise en scène par Simon Stone avec la soprano Pretty Yende. Les Indes Galantes de Rameau revues par Clément Cogitore et dirigées par Leonardo Garcia Alarcon. Ensuite, Le Prince Igor de Borodine avec Barrie Kosky à la mise en scène et Philippe Jordan sur le podium. Enfin, une nouvelle Manon de Massenet par Vincent Huguet et Dan Ettinger à la direction. On retrouvera dans cette production Pretty Yende et Ludovic Tézier. 

Pour ce qui est des reprises, on ne manquera pas de s'intéresser aux Puritains de Bellini avec Elsa Dreisig, à Don Carlo de Verdi dans la mise en scène de Krzysztof Warlikowski avec Roberto Alagna et Alexandra Kurzak ou Adriana Lecouvreur de Cilea avec Anna Netrebko et Yusif Eyvazov. On peut néanmoins s'étonner de l'absence de création pour cette saison. 

Côté ballet

Pour ce qui est de la danse, les créations sont en nombre pour cette saison. Au programme, un nouveau spectacle regroupant Hiroshi Sugimoto et William Foresythe, deux ballets en création mondiale, l'un de Crystal Pite sur une musique signée Owen Benton, l'autre d'Alan Lucien Oyen. Mayerling créé en 1978 par Kenneth MacMillan fera également son entrée au répertoire. Enfin, le Nederlands Dans Theater sera la compagnie invitée cette saison.