L’Opéra de San Diego est sauvé de la faillite

Alors qu’il devait fermer ses portes à la fin de ce mois de mai, l’opéra de San Diego a réussi à lever les fonds nécessaires pour produire une nouvelle saison.

L’Opéra de San Diego est sauvé de la faillite
Aida opéra de san diego mea 603 380

Après avoir annoncé, le 19 mars dernier, sa fermeture définitive, l’opéra de San Diego (Californie), déclare avoir levé les fonds nécessaires à son maintien pour une nouvelle saison. Le conseil de l’institution a voté la programmation de la saison 2015 lors de sa réunion du lundi 19 mai.

La compagnie d’opéra américaine avait besoin d’un million de dollars pour assurer son maintien, et a finalement réussi à lever un peu plus deux millions grâce aux multiples donations. Ces donateurs ont chacun donné entre 10 et 50 000 dollars pour sauver l’institution.

Trois nouvelles productions sont ainsi assurées : La Bohême de Puccini, Don Giovanni de Mozart, et Nixon en Chine de John Adams. En avril 2015, l’institution pourra même célébrer son 50ème anniversaire lors d’une soirée de gala, organisée en avril 2015.

Créé pour présenter les productions de l’opéra de San Francisco, le « SDO » (pour San Diego Opera ) avait ensuite trouvé une pleine indépendance dès 1965. Depuis cette date, de grands noms de l’art lyrique s’étaient produits sur cette scène : Placido Domingo en 1966 (en remplacement de l’artiste principal dans le Faust de Gounod, où il fut d’ailleurs le seul à chanter en français, dans une production anglophone), Beverly Sills, Luciano Pavarotti, ou encore Renée Flemming … L’association nationale Opera America classe San Diego parmi les dix premières compagnies d’opéra aux Etats-Unis.

Sur le même thème