L'Opéra de Rome licencie son choeur et son orchestre

Peu de temps après la démission de Riccardo Muti, l'Opéra de Rome peine à se sortir la tête de l'eau. Afin d'éviter la fermeture du théâtre, la direction a décidé d'externaliser le choeur et l'orchestre.

L'Opéra de Rome licencie son choeur et son orchestre
Opéra de Rome 603X380

L'Opéra de Rome procède au licenciement collectif de l'ochestre et du choeur, après des mois de problèmes budgétaires et de grèves qui ont provoqué fin septembre la démission du célèbre chef d'orchestre Riccardo Muti.

"Un licenciement collectif, donc une externalisation de l'orchestre et du choeur, est une première en Italie. Mais c'est très courant dans de grands théâtres européens ", a expliqué à la presse le surintendant de l'Opéra de Rome, Carlo Fuortes, à la presse, à la suite d'un conseil d'administration jeudi.

Les artistes sont invités à se constituer en une nouvelle entité sous forme associative, qui pourrait travailler avec l'Opéra de Rome à partir du 1er janvier, a précisé M. Fuortes. Le maire de Rome, Ignazio Marino a précisé que cette mesure était la seule alternative à une fermeture du théâtre. Le licenciement concerne 182 employés sur 460 et devrait permettre d'épargner 3,4 millions d'euros.

Dans l'immédiat, l'opéra cherchait de toute urgence un remplaçant pour le maestro Muti. Il devait diriger Aida de Verdi à partir du 27 novembre, qui n'a pour l'instant pas été annulé.

Sur le même thème