L'association Fedora révèle les lauréats de son édition 2019

Fedora oeuvre pour le maintien et le renouveau de l'opéra et du ballet. Chaque année, l'association décerne des prix, dotés de sommes d'argent, à de nouvelles productions.

L'association Fedora révèle les lauréats de son édition 2019
Benoit Swan Pouffer, directeur artistique de la compagnie Rambert (au centre), © © Joan Porcel Pascual

Les lauréats ont reçu leurs prix le 28 juin, au Teatro La Fenice de Venise. Cette année, Fedora a distingué Denis & Katya, dans la catégorie opéra, celle qui possède la dotation la plus élevée : 150 000 euros. Denis & Katya est une coproduction entre Opera Philadelphia, Music Theatre Wales et l'opéra de Montpellier, la première sera donnée à Philadelphie le 18 septembre 2019. C'est l'oeuvre du duo Philip Venables et Ted Huffman, qui avaient adapté la pièce 4.48 Psychosis avec succès, il y a trois ans. 

Pour la catégorie ballet, c'est Invisible cities qui rafle le premier prix et les 100 000 euros qui l'accompagnent. L'oeuvre a été présentée par la compagnie britannique Rambert, sur une chorégraphie de Sidi Larbi Charkaoui. Quant au prix Fedora pour l'éducation, assorti de 50 000 euros, il va à un projet de centre interculturel et collaboratif pour les jeunes mené par l'opéra national grec. Une récompense symbolique a également été attribuée, celle de la Plateforme FEDORA pour le vote du public et la meilleure campagne de crowdfunding, qui va à Touche le Ciel – Dance & New Technologies, mené par La Fabrique de la Danse.

Cette année, 36 projets étaient pré-sélectionnés. 23 000 votes provenant de 90 pays ont été enregistrés lors de la phase de vote en ligne, étalée sur une période 18 jours.