En Australie, le sexe d’un chanteur vaut plus cher que celui d’un danseur

Une étude menée auprès des grandes institutions australiennes par un journaliste du Sydney Morning Herald démontre les différences de tarifs entre un chanteur et un danseur nu sur scène.

En Australie, le sexe d’un chanteur vaut plus cher que celui d’un danseur
Représentation de l'opéra de Verdi Un bal masqué à Erfurt (Allemagne), mise en scène par Johann Kresnik ©MartinSchutt/Corbis

La nudité sur scène a un prix. Et en Australie ce prix varie en fonction de votre activité. Dans un article publié sur le site australien du Sydney Morning Herald, le journaliste Andrew Taylor, spécialisé dans les arts, analyse les différences de bonus salariaux entre chanteurs et danseurs qui s’exposent nus sur scène.

Ainsi, à l’Australian Ballet, la plus grande compagnie de danse australienne reconnue mondialement, danser nu ou en slip revient au même puisque l’homme (ou la femme) sera payé(e) 25 euros de plus pour chaque performance.

Du côté de la Sydney Dance Company, le tarif est un peu plus avantageux et s’élève à 32 euros pour une nudité totale. Cependant, la nudité partielle est bien moins récompensée puisqu’un danseur en slip n’aura que 13 euros de bonus, tandis qu’une femme aux seins nus sera payée 23 euros de plus.

En Australie danser nu n’a pas la même valeur que chanter nu. Et pour cause, à l’Opéra d’Australie, les chanteurs sont payés 62 euros supplémentaires pour chanter complètement dénudés. Soit près de deux fois plus cher que les danseurs qui s’exposent de la même manière, voire plus car il est évident que les danseurs sur scène sont davantage en mouvement que les chanteurs.

Et toujours à l’Opéra d’Australie, une poitrine de femmes ou une paire de fesses coûtent 40 euros par représentation et par tête, tandis qu’une paire de fesses exposée sans mettre à nu le reste du corps ne coûte que 25 euros.

Seule dérogation possible à cette grille tarifaire: être salarié de l’une de ses institutions. Les employés permanents de l’Opéra d’Australie ou de l’Australian Ballet ont des indemnités propres plus importantes que les artistes extérieurs.

Sur le même thème