Comment choisir son premier opéra ?

Par quel opéra commencer lorsqu’on souhaite s’initier à l’incroyable (mais immense) univers de l’art lyrique ? Conseils et suggestions.

Comment choisir son premier opéra ?
"Falstaff" de Giuseppe Verdi, mis en scène par Robert Carsen en 2015 au Royal Opera House de Londres., © Getty / Robbie Jack

Pas facile de s’y retrouver lorsque l’on décide de franchir pour la première fois les portes d’une maison d’opéra. Plutôt Mozart ou Verdi ? Grand opéra romantique ou baroque ? 

La bonne nouvelle, c’est que l’opéra couvre 4 siècles d’histoire musicale et qu’il y en a pour tous les goûts : amateurs de tragédies, de grandes histoires d’amour ou de comédies. 

Avant de dresser la liste (non exhaustive) des œuvres idéales pour une première fois à l’opéra, voici 3 conseils pour orienter votre choix. 

Privilégier une bonne intrigue 

Pelléas et Mélisande est une oeuvre magnifique, mais cet opéra composé par Claude Debussy n’est pas tout à fait réputé pour ses coups de théâtre... Même chose pour Cosi Fan Tutte de Mozart : chaque air est une petite merveille, un mini chef-d’oeuvre, mais le tout dure plus de 3 heures et l’intrigue n’est pas des plus palpitantes (je t’aime, je ne t’aime plus, et je t’aime finalement). 

Pour une toute première fois à l’opéra, mieux vaut (peut-être) privilégier une oeuvre théâtrale, dans laquelle s’enchaînent rebondissements et péripéties : Don Giovanni (d’après Tirso de Molina) ou Les Noces de Figaro de Mozart (d’après Beaumarchais), Rigoletto de Verdi (d’après Le Roi s’amuse de Victor Hugo), Faust de Gounod (d’après Goethe)... 

Ne pas se fier aux ‘grands noms’

Qui dit Mozart ou Verdi ne dit pas forcément oeuvre ‘facile’. On l’a vu avec le premier conseil : la partition de Cosi Fan Tutte est sublime mais risque de frustrer les amateurs de rebondissements. De même, L’Enlèvement au Sérail et Idomeneo sont bel et bien signés Wolfgang Amadeus Mozart, mais ces œuvres lyriques ne sont pas aussi idéales qu’un Don Giovanni ou une Flûte Enchantée pour s’initier à l’art de l’opéra.

Autre piège : vous adorez les symphonies de Beethoven ? Méfiez-vous, son opéra Fidelio n’a jamais rencontré le même succès. Vous écoutez en boucle le Clair de lune de Debussy ? Attention : Pelléas et Mélisande, c’est une toute autre tasse de thé. 

Et puisqu’il ne faut pas nécessairement se fier aux grands noms du répertoire classique, laissez donc leur chance aux autres compositeurs, ceux dont la notoriété est un peu moins grande : Georges Bizet en tête avec son célébrissime opéra Carmen,  mais aussi Charles Gounod et son Faust, Gaetano Donizetti et ses œuvres légères (L’élixir d’amour, Don Pasquale). 

Faire attention à la longueur de l’oeuvre 

Un opéra n’est en moyenne pas plus long qu’un grand film : entre 2 ou 3 heures pour la majorité des œuvres, celles-ci étant généralement ponctuées par un ou deux entractes. 

Mais certains compositeurs sont allés jusqu’à proposer plus de 4 heures de spectacle, c’est le cas de Richard Wagner, spécialiste du grand opéra à rallonge. Pour éviter tout effet de saturation, mieux vaut donc anticiper le temps que l’on est prêt à passer, sage et immobile, sur son siège de spectateur. 

Suggestions

Quelles sont les oeuvres idéales pour une première fois à l'opéra ? 

Carmen de Georges Bizet 

Composé en 1875 / Langue française / Durée 2h40 

Foncez-y si : vous aimez les grands spectacles, les drames, tout en appréciant que l’oeuvre résonne avec l’actualité. Côté musique, vous reconnaîtrez forcément les grands airs de la Carmencita. 

La Flûte Enchantée de Wolfgang Amadeus Mozart

Composé en 1791 / Langue allemande / Durée 2h45

Foncez-y si : vous avez besoin de vous évader dans un univers fantastique, poétique, et que vous redoutez les longues plaintes dramatiques. La Flûte enchantée rime avec légèreté !

La Traviata de Giuseppe Verdi

Composé en 1853 / Langue italienne / Durée 2h10

Foncez-y si : les grandes histoires d’amour vous bouleversent. Mais attention, La Traviata finit mal, prévoyez vos mouchoirs. Quant à la belle partition de Verdi, elle ne devrait pas vous être totalement étrangère. 

La Belle Hélène de Jacques Offenbach 

Composé en 1864 / Langue française / Durée 3h10

Foncez-y si : aux grands drames vous préférez les comédies, les satires. Avec la musique facile et entraînante d’Offenbach combinée au texte drôle et impertinent des librettistes Meilhac et Halévy, vous en ressortirez forcément avec le sourire. 

Don Giovanni de Wolfgang Amadeus Mozart

Composé en 1787 / Langue italienne / Durée 2h55

Foncez-y si : vous aimez le théâtre et les grands classiques. En retrouvant sur scène le très populaire personnage du séducteur Don Juan, vous ne serez pas perdu, et saurez apprécier combien la partition de Mozart accompagne parfaitement chacune des péripéties. 

Platée de Jean-Philippe Rameau 

Composé en 1745 / Langue française / Durée 2h20

Foncez-y si : vous voulez vous essayer au baroque, mais que deux heures de grande déclamation vous font encore un peu peur. Avec Platée, on est dans un juste milieu : à la fois opéra et ballet, tragique et comique. 

La Bohème de Giacomo Puccini

Composé en 1895 / Langue italienne / Durée 2h00

Foncez-y si : le lyrisme à l’italienne vous attire. L’intrigue de La Bohème a beau se dérouler à Paris, ce sont bien les ingrédients du grand opéra italien que Puccini réunit ici : des cris de joie et de désespoir, beaucoup d’amour, de la passion, et encore plus de passion.  

Le Barbier de Séville de Gioachino Rossini

Composé en 1816 / Langue italienne / Durée 2h35

Foncez-y si : vous voulez entendre de grandes et longues vocalises ainsi que des acrobaties vocales en tout genre. Le Barbier est une oeuvre joyeuse, typiquement ‘rossinienne’ et emblématique de ce qu’on appelle le bel canto (où la beauté du chant prime sur le texte). 

L’élixir d’amour de Gaetano Donizetti

Composé en 1832 / Langue italienne / Durée 2h10

Foncez-y si : les personnages un poil ‘stéréotypés’ de la commedia dell’arte vous amusent : le méchant escroc, les jeunes amoureux ingénus… Vous apprécierez, en plus, une musique toute en nuances et légèreté telle que savait la composer Donizetti. 

Vous ne parvenez pas à vous décider ? Faîtes le test : quel premier opéra devriez-vous aller voir ?