Attaque à l'acide au Bolchoï : ouverture du procès à Moscou

Le procès du danseur du Bolchoï Pavel Dmitritchenko, principal suspect de l'agression à l'acide contre le directeur artistique de l'établissement Sergueï Filine, s'ouvre ce mercredi à Moscou.

Attaque à l'acide au Bolchoï : ouverture du procès à Moscou
Dmitritchenko Bolchoi Procès

Après une série de scandales sans précédent dans le prestigieux théâtre du Bolchoï, le procès pour l'agression à l'acide de Sergueï Filine s'ouvre ce mercredi à Moscou. En détention provisoire depuis mars, Pavel Dmitritchenko, 29 ans, est soupçonné d'avoir organisé avec deux complices l'attaque du 17 janvier contre Sergueï Filine qui avait été grièvement brûlé au visage et a pratiquement perdu la vue. Le danseur risque jusqu'à douze ans de prison.

Pavel Dmitritchenko, soliste au Bolchoï, qui avait notamment interprété Ivan le Terrible dans le ballet éponyme, était en conflit personnel avec Sergueï Filine à qui il reprochait notamment d'avoir privé sa compagne, la danseuse Angelina Vorontsova, du rôle principal dans Le Lac des Cygnes.

Les audiences préliminaires ont lieu au tribunal Mechtchanski de Moscou. La juge Elena Maximova, en charge de cette affaire, a prononcé plus de 150 verdicts de culpabilité et aucun acquittement dans sa carrière. C'est elle qui avait jugé en 2005 le magnat du pétrole et contradicteur du Kremlin Mikhaïl Khodorkovski, soulignait cette semaine le quotidien Izvestia. L'avocate de Sergueï Filine, Tatiana Stoukalova, a indiqué à Izvestia qu'elle allait insister pour que les accusés soient punis le plus sévèrement possible.

Après une greffe de peau et plusieurs opérations aux yeux en Allemagne, Sergueï Filine a repris en septembre son travail au Bolchoï où il est désormais toujours accompagné d'un garde du corps. Il porte des lunettes noires et son visage est encore marqué par des traces de brûlures.

Pavel Dmitritchenko avait démenti en août devant le tribunal avoir planifié l'attaque à l'acide mais il a reconnu avoir accepté la proposition de l'exécutant présumé, Iouri Zaroutski, de "frapper Filine ". "Mais je ne pouvais pas imaginer qu'il était capable de commettre un crime d'une telle sauvagerie ", avait-il affirmé. Le juge d'instruction Dmitri Altynov, en charge de l'enquête, a raconté mercredi dans une interview au quotidien populaire Moskovski Komsomolets, que l'usage de l'acide avait... sauvé la vie à Sergueï Filine, selon l'exécutant Iouri Zaroutski qui a des antécédents judiciaires.

"Zaroutski a affirmé que s'il avait commencé à donner des coups de poings à Filine, il aurait pu le tuer, ce qu'il ne voulait pas faire ", a dit M. Altynov. L'enquêteur a aussi révélé pour la première fois que Serguei Filine interrogé aussitôt après l'attaque avait désigné comme suspects Pavel Dmitritchenko et le danseur étoile Nikolaï Tsiskaridzé, professeur d'Angelina Vorontsova.Filine a expliqué qu'il avait avec eux "des conflits et qu'ils l'avaient même menacé indirectement ".

Après l'inculpation de Pavel Dmitritchenko en mars, plus de 300 artistes du Bolchoï ont pris la défense du danseur en écrivant au président russe Vladimir Poutine. "Pour ceux qui connaissent Pavel Dmitritchenko, l'idée qu'il puisse être l'instigateur et le commanditaire du crime semble absurde ", assuraient les signataires tout en révélant des "différends de fonds " entre Dmitritchenko et Filine "sur la politique artistique et la gestion du personnel".

L'agression de Sergueï Filine a entraîné un scandale sans précédent dans le plus célèbre théâtre russe, qui a révélé au grand jour des rivalités féroces et des conflits internes. Le danseur étoile Nikolaï Tsiskaridzé, accusé presque ouvertement par la direction du Bolchoï d'être l'instigateur de l'attaque contre Sergueï Filine, a été renvoyé en juin du théâtre qui a refusé de prolonger son contrat. Le directeur du Bolchoï, Anatoli Iksanov, a, pour sa part, été limogé en juillet par les autorités russes.

France Musique avec AFP

Sur le même thème