MAXXI Classique
Programmation musicale
Lundi 8 mars 2021
3 min

Meredith Monk : Tout un monde vocal

Nous possédons tous un instrument formidable, notre voix. Nos cordes vocales sont capables d'une grande richesse de sonorités et d'effets. Démonstration avec Meredith Monk.

Meredith Monk : Tout un monde vocal
Meredith Monk photographiée en 1971. , © Jack Mitchell/Getty Images

Au commencement étaient les voix. Celle mystique et plastique de Meredith Monk et de son ensemble vocal. Meredith Monk est née en 1942 à New York. Compositrice, chanteuse, réalisatrice, scénariste, actrice, danseuse et chorégraphe, Meredith Monk échappe à toute classification. Bien que sa musique témoigne d’une certaine économie de moyen et abonde en ostinatos et patterns musicaux, elle refuse le terme de minimaliste, préférant celui de maximaliste. Un adjectif qui correspond bien à son approche totale de l’art scénique et vidéo. Un terme que l’on peut aussi attribuer à sa voix plastique. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Issue d’une famille de musiciens, elle se forme à l’art lyrique dans sa jeunesse, mais les lieder et les opéras ne lui suffisent pas. Pendant des années, elle travaille sa voix, la relie à l’expression corporelle. Elle élargit sa tessiture dans les aigus et les graves, développe des textures et des couleurs personnelles prolongeant les recherches de Cathy Berberian et de son radical Stripsody de 1966.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Les compositions vocales de Meredith Monk s’inspirent des chants du monde entier et de temps séculaires. Ses oeuvres abolissent les frontières temporelles, spatiales et culturelles. C’est ce que l’on constate avec l’une de ses premières oeuvres, Dolmen Music enregistrée en 1981. Tout commence avec un violoncelle et des notes que l’on croirait jouées par un morin khuur, la viole mongole et ses sons riches en harmoniques aigus et caractéristiques… 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Plus loin, cette ouverture instrumentale laisse place à d’étranges cantillations, quelque part entre le chant grégorien et des incantations chamaniques. Puis, des voix diphoniques se répondent évoquant le chant diphonique mongol, un mode de chant qui consiste à produire simultanément deux sons distinctifs : l’un grave, le bourdon et un second plus aigu, en harmonique. 

"Dolmen music est en même temps futuriste et ancienne : elle possède une qualité d’éternité. C’est ce que j’essaie de retrouver dans mon travail, car pour moi la voix est un instrument éternel" confiait Meredith Monk en 1986. Meredith Monk qui a une influence considérable, notamment sur une autre grande vocaliste, Camille, qui lui dédiait en 2008 sa ballade The Monk.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies
L'équipe de l'émission :