MAXXI Classique
Programmation musicale
Lundi 24 mai 2021
3 min

Bob Dylan, l'éternel retour

Aujourd’hui l’un des plus grands auteur-compositeur encore vivant fête ses 80 ans ! Joyeux anniversaire à Bob Dylan, un troubadour des temps modernes qui s’est approprié de manière très personnelle des musiques du passé de la folk à l’opéra.

Bob Dylan, l'éternel retour
Bob Dylan à Londres en 1966, © Daily Herald/Mirrorpix

« Columbia Records est fière de présenter une nouveau visage de la musique folk américaine » écrivait un journaliste du New York Times lors de la parution en 1962 du tout premier album de Bob Dylan. Un disque sans nom où ne figurent que deux titres originaux, deux déclarations d’amour. L’une à l’un des foyers de la musique folk, New York avec Talkin’ New York, l’autre à l’une des plus grandes figures de ce style que Dylan s’est promis de rencontrer, son grand modèle : Woody Guthrie. Les autres titres sont un mélange d’arrangements de mélodies traditionnelles comme House of The Rising Sun, une mélodie datée du XVIe siècle et Man of Constant Sorrow, l’homme au chagrin constant, une chanson country peut-être inspiré d’un vieil air baptiste…  

Comme de nombreux  grands noms de la folk music tels que Pete Seeger ou Joan Baez, Bob Dylan enregistre et revisite régulièrement des mélodies traditionnelles. Des gospels, des blues et autres chansons country qu’il remet au gout du jour grâce à des textes parfois engagés et toujours poétiques. Mais Bob Dylan s’affranchit aussi de la tradition. Le 25 juillet 1965 sa participation au Festival de Newport est un fiasco. Le chanteur est hué par la foule de ce haut lieu de la musique folk. On lui reproche à lui et à sa guitare électrique stratocaster de dénaturer et de rompre avec la tradition.

A travers une quarantaine d’albums et soixante ans de carrière, Bob Dylan a su se réinventer en permanence en composant des airs inédits et qui semblent exister depuis toujours. C’est le cas du titre Blowin in the Wind extrait de son second album. Une ballade avec laquelle il rencontra pour la première fois le succès et qui lui assura un contrat renouvelé avec Columbia Records. Le caractère intemporel de son texte pacifiste en a fait l’un des hymnes des droits civiques américains. 

Bob Dylan ne parle que très peu de musique classique mis à part qu’il entend sa chanson Mr Tambourine Man comme du « Bach à danser ». Ce n'est que l'année dernière, à 79 ans, que ce dernier grand géant s’est approprié un air d’opéra, la célèbre barcarolle de Jacques Offenbach.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies
L'équipe de l'émission :