Le West-Eastern Divan Orchestra nommé ambassadeur de l’ONU

Lundi 29 février 2016 à Genève, le secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU) a choisi le West-Eastern Divan Orchestra de Daniel Barenboïm comme ambassadeur mondial pour la compréhension culturelle.

Le West-Eastern Divan Orchestra nommé ambassadeur de l’ONU
Daniel Barenboim et le West-Eastern Divan Orchestra sur la scène berlinoise en 2013 ©MatthiasBalk/Corbis

« Si la musique est une question de plaisir personnel, elle permet aussi de relier les gens », a exprimé le pianiste et chef d’orchestre Daniel Barenboim lundi lors de la nomination de son orchestre, le West-Eastern Divan Orchestra, comme ambassadeur mondial pour la compréhension culturelle.

Ban Ki-moon, secrétaire général de l’ONU présent lors de la cérémonie, a voulu saluer le travail de cet orchestre un peu particulier. L’ensemble réunit en effet des jeunes musiciens israéliens, syriens, libanais, égyptiens, jordaniens et palestiniens depuis 1999 sous l’initiative de Daniel Barenboim et du critique littéraire Edward Saïd (décédé en 2003).

« Le travail de l'orchestre [le West-Eastern Divan Orchestra] témoigne de la capacité de la musique à faire tomber les barrières et construire des ponts entre les communautés », a déclaré Ban Ki-moon. « Je suis ravi que l'orchestre se soit engagé à nous aider dans notre travail pour la création d'un monde plus pacifique, inclusif et uni ».

L’orchestre, dans son approche, mêle les cultures pour établir un dialogue pacifique à travers la musique. Reconnu dans le monde, il se produit dans de nombreux festivals et des grandes salles de concert. Pour se retrouver, les jeunes musiciens se rassemblent chaque été à Séville en Espagne avant de partir en tournée.

En janvier 2015, le West-Eastern Divan Orchestra a donné un concert à la Philharmonie de Paris, peu de temps après son inauguration.

Sur le même thème