Vivica Genaux, Anna Netrebko… Ce week-end sur France Musique

Vivaldi, Beethoven, Mendelssohn, Tchaïkovski, Wagner… Les plus grands compositeurs seront sur France Musique ce week-end. Place sera faite aussi aux créateurs contemporains qui marchent sur les traces des génies du passé. Et comme l’histoire s’écrit grâce à des hommes de chair avant de se figer dans la mémoire collective, les musiciens qui donnent vie aux œuvres seront tout autant mis en valeur, qu’ils soient solistes ou membres d’orchestres !

Vivica Genaux, Anna Netrebko… Ce week-end sur France Musique
Piano cassé art WE 21 sept

L’évènement du week-end aura lieu samedi à 19h, depuis le festival de musique baroque d’Ambronay : la Soirée lyrique de Judith Chaine sera l’occasion d’écouter l’opéra Tito Manlio de Vivaldi, dans sa version inédite de 1727, avec les mezzo-sopranos Vivica Genaux et Ann Hallenberg accompagnées par le Concerto de Cavalieri.

Histoire de la musique

Samedi matin, à 9h, François Hudry abordera dans Chefs-d’œuvres et découvertes la création musicale durant l’année 1926, en confrontant les œuvres de trois compositeurs, Janacek, Kodaly et de Falla.

Dimanche à 15h30, dans les Plaisirs du quatuor de Stéphane Goldet, le Quatuor Ebène reprend l’objectif du quatuor Amadeus : « jouer correctement le dernier Beethoven». Le concert donné dans le cadre du festival international de quatuors à cordes du Lubéron comportera aussi des œuvres de Mozart et de Mendelssohn.

Histoires de compositeurs

Tous les compositeurs qui se sont révélé acteurs de l’évolution de la musique possèdent un style caractéristique, une approche du matériau sonore qui leur est propre. Dans la Matinale du samedi, à 7h, Dominique Boutel évoquera les moments forts qui ressortent d’une année passée avec Tchaïkovski.

A 17h, toujours samedi, Stéphane Goldet poursuivra son exploration de l’oeuvre de Mozart dans Prima la Musica, dont le troisième épisode s’ouvrira avec le Concerto pour clarinette interprété par Erich Hoeprick.

A 18h, les Greniers de la mémoire de Karine Le Bail s’organiseront autour de lettres de Richard Wagner, dans lesquelles le compositeur se révèle comme un homme sûr de son génie.

Et à 22h dimanche soir, pour faire comme si vous y étiez, Jérémie Rousseau s’intéressera à Rossini, qui, après avoir connu la consécration à Paris avec son opéra Guillaume Tell, décide de prendre sa retraite à 37 ans seulement.

Les contemporains qui écrivent l’Histoire

Christian Budu fait partie des pianistes prometteurs de la génération des jeunes interprètes ; le premier prix du concours international de piano Clara Haskil sera mis à l’honneur dans l’émission de Gaëlle le Gallic, samedi à 12h30.

Dimanche matin à 7h, ce sont la violoniste Tianwa Wang et le pianiste Romain Descharmes qui feront montre de leur talent dans leur premier CD, un enregistrement des Concertos pour violon de Mendelssohn, avec le Sinfonia Finlandia Jyväskylä dirigé par Patrick Gallois.

A 14h dimanche, à l’occasion de sa nouvelle émission Lirico Spinto, Stéphane Grant chantera les louanges de la soprano Anna Netrebko, qui vient de sortir un nouvel album dédié à Verdi et incarne Tatiana dans Eugène Onéguine pour l’ouverture de saison du Met.

Si les interprètes talentueux font beaucoup parler d’eux, les compositeurs contemporains ne sont pas oubliés pour autant : Rodolphe Bruneau-Boulmier célèbrera le centième anniversaire de la naissance de Maurice Ohana, dans le Jour d’avant, dimanche à 17h, tandis qu’Anne Montaron diffusera les « Exercices de style » de Matteo Franceschini dans l’intégrale d’Alla Breve.

Le passé et le futur proches

Samedi à 16h, Dominique Boutel anticipera les 80 ans de l’Orchestre national de France, un événement « fabrication maison » qui rythmera l’année 2014. Pour patienter, elle se penchera sur le profil des abonnés aux concerts de Radio France, et recueillera les impressions des musiciens à l’occasion du départ du Philharmonique pour une tournée en Asie.

A 19h, dimanche, Thierry Beauvert montera à la tribune en compagnie de Gaétan Naulleau, Piotr Kaminski et Jean-Charles Hoffelé, pour établir à l’aveugle la critique de six versions différentes des Concertos Grossos d’Arcangelo Corelli – dont une sortie discographique récente.

Dans l’Air des lieux, à 22h30, Stéphane Grant se faufilera dans les coulisses de la salle Pleyel pour tout savoir sur la rentrée de l’orchestre de Paris.

Récits des temps modernes

Du côté du jazz, Xavier Prévost a choisi de faire entendre les voix croisées du Didier Levallet Quintet samedi à 23h, auxquelles s’adjoindra la mélodie du saxophone de Steve Wilson en deuxième partie de soirée.

Dans la nuit du samedi au dimanche, de 1h à 3h, Olivier Le Borgne proposera dans sa Ronde de nuit un voyage au cœur du septième art, en version originale, et en musique bien sûr. Il démontrera que la langue des dialogues importe peu ; l’atmosphère sonore d’un film suffit à elle seule à établir une compréhension intuitive du cinéma.

Les histoires que proposeront Patrice Bertin et Jérôme Badini ne seront pas à prendre au pied de la lettre, ou de la note… Dimanche à 10h, ils rapprocheront jazz et mensonge, pour tâcher de comprendre comment la vérité sort toujours de la bouche des musiciens – parce qu’on ne badine pas avec le jazz !

Juste après, à 11h30, Laurent Valière s’engouffrera pleinement dans l’univers de la fiction à l’occasion de la cérémonie des Emmy Awards : il commentera les épisodes musicaux que l’on trouve dans les séries américaines.

Vivica Genaux - Airs de Vivaldi

La semaine prochaine sur France Musique

files.flipsnack.com