Un compositeur de musique contemporaine auteur du tube de l'été ?

Le compositeur canadien John Beckwith, 86 ans, a eu la surprise de constater un regain d'intérêt pour un morceau composé en 1997. Sa sonate pour clavecin et violoncelle porte en effet le même nom que le tube de l'été, "Blurred lines" du chanteur à la mode Robin Thicke et de nombreux internautes se sont trompés en le téléchargeant.

Un compositeur de musique contemporaine auteur du tube de l'été ?
Robin Thicke

Quel est le point commun entre Robin Thicke, chanteur américain à la mode et John Beckwith, compositeur canadien de musique contemporaine? A priori, aucun. Si ce n'est qu'ils ont tous les deux écrit un morceau appelé « Blurred lines ». L'un composé en 1997 par le canadien âgé de 86 ans, l'autre sorti cette année et largement diffusé sur toutes les radios musicales jeunes. Mais voilà, de nombreux internautes se sont trompés en souhaitant téléchager le titre sur iTunes. Et quelle ne fut pas leur surprise de découvrir une sonate pour violon et clavecin au lanage musical très expérimental au lieu du titre groovy espéré.

« Je voyais que le morceau avait été téléchargé en streaming plus de 4.000 fois en un mois. C’est un super disque, mais je me demandais pourquoi tout le monde écoutait la même chanson », a déclaré le manager du compositeur canadien au Guardian. Un coup de pouce inespéré selon lui, il « adorerait » que cette confusion incite les auditeurs à apprécier « cette musique non traditionnelle. Beckwith est l'un des compositeurs qui a vraiment aidé à définir la musique canadienne d'aujourd'hui ». John Beckwith avoue de son côté qu'il n'a toujours pas écouté le tube. « Je me suis laissé dire que les paroles étaient assez grivoises ».

Vous pouvez en effet le confirmer en regardant le clip de « Blurred lines », le tube de l'été du chanteur Robin Thicke :