Thierry Machuel, Oeuvres choisies

Thierry Machuel, Oeuvres choisies
Prison 603X380

Retour au sommaire

L'oeuvre dans son contexte

........................................................................................................................................

Thierry Machuel (1962) a une place singulière dans le paysage des compositeurs contemporains en France : il est un des rares à s'intéresser tout particulièrement à la voix et à l'écriture pour chœur avec plus de 50 œuvres pour des formations chorales très diverses.

Le chant choral, selon Thierry Machuel, est le moyen d'expression idéal à la fois pour transmettre un message, mettre en valeur un texte, et rendre accessible la création contemporaine par le plus démocratique des instruments. En chantant ensemble, comme il aime à le dire, on apprend à écouter l'autre, ce qui est le point du départ du dialogue.

Enfant, Thierry Machuel chantait dans le chœur amateur que dirigeait son père, chœur qui abordait surtout le répertoire liturgique. Une fois diplômé du Conservatoire, en cherchant sa propre voie, le jeune compositeur a voulu s'affranchir du contexte liturgique qui est très souvent associé au répertoire choral tout en gardant l'instrument qu'il connaissait si bien. Son projet artistique part de la rencontre avec des textes contemporains : poésie ou témoignages dans toutes les langues ayant un encrage dans notre société et qui véhiculent un message engagé, sont le point de départ pour une écriture qui cherche tout d'abord à les mettre en valeur. Thierry Machuel est attiré à la fois par la puissance sonore et le sens du mot :

«...mon exigence principale était et reste encore, d'assurer la meilleure compréhension possible du texte, par un travail extrêmement précis sur la prosodie, l'accentuation, l'intonation, la musique de la phrase. (...) J'accorde une très grand importance à l'énergie du texte, le condensé de vie qu'il transmet. C'est pourquoi les témoignages m'intéressent particulièrement, comme ceux des résistants ou de prisonniers. »(J. Bonnaure, La Lettre du musiciens, 15/03/2011)

Ecoutez le Portrait de Thierry Machuel par Omer Corlaix

Clés de l'analyseLes oeuvres au programme du Baccalauréat musique:

  1. Dark like me op. 18 (2001)
  2. Paroles contre l'oubli op. 60 (2009)
  3. Amal Waqti op. 61 (2010)
  4. Kemuri op. 40 (2006)
  5. Leçon des ténèbres op. 60 (2009)

    Sur le site officiel du compositeur, vous trouverez quelques pistes d'analyse et des extraits d'œuvres à écouter.

Ecoute comparative : les œuvres chorales des compositeurs contemporains :Gyorgyi Ligeti : Lux aeterna (1966)
Yannis Xenakis : Nuits (1967)
Luciano Berio : Cries of London (1975)
Luigi Nono : Da un diario italiano (2001)

Contemporains français à découvrir : Nicolas Bacri, Thierry Escaich, Philippe Hersant

Dans les Paroles contre l'oubli op. 60 de 2009, Thierry Machuel compose à partir des témoignages des détenus de la prison de Clairvaux.

Ecoutez le reportage sur le travail avec les détenus de la prison de Clairvaux dans**Les Lundis de la contemporaine : **

**

-------------------------------------------------------------------------

Fiche techniqueDark like me op. 18, 2001
Textes en anglais de Langston Hughes (1902-1967).

Écrite en hommage à Billie Holiday, Dark like me est une longue fresque évoquant la condition des Noirs aux États-Unis dans la première moitié du vingtième siècle. Les textes que j’ai rassemblés m'ont permis de construire l'œuvre comme une succession de courts tableaux : Brass spittoon, histoire d'un « boy » nettoyant es crachoirs dans les grands hôtels de Détroit ou Chicago ; Puzzled, expressions entendues dans les rues de Harlem sur l'augmentation du coût de la vie, la difficulté à trouver un emploi ; Afraid, sur l'angoisse de la solitude ; Homesick Blues, sur le désir d'un retour vers le Sud ; Daybreak in Alabama, sur l'espoir d'un monde plus fraternel ; Dream variation, rêve d'un instant heureux au coucher du soleil. Contrairement à ce que l’on croit souvent, je n’ai fait aucune citation : la composition des mélodies de Dark like me, comme le blues central ou le choral final, est un travail personnel, qui m’a demandé une attention particulière et pour lequel j’ai réalisé de nombreuses esquisses. La suite...

Genre : musique contemporaine chorale
Effectif : grand chœur mixte
Extraits imposés : 1. Afraid (0'32) 2. Homesick blues (2'11)
Référence discographique : CD "Psalm", Naïve V4999 (année de sortie 2003)

**

Paroles contre l'oubli op. 60, 2009

Après une première année d’ateliers avec les détenus de Clairvaux sur le thème de la nuit, qui avait donné lieu à la création de septembre 2008, nous commencions à mieux cerner le processus, avec la complicité du festival de Clairvaux et de sa directrice Anne-Marie Sallé. Alors que les Nocturnes récemment inaugurés consistaient en une plongée dans les mondes carcéral et monastique, le besoin se faisait ressentir d’un autre regard à offrir au public, plus accessible : le thème de l’oubli et du passage inexorable du temps, qui nous concerne tous, m’a fournit la matière pour un travail musical presque à l’opposé du premier. Autant, dans les Nocturnes, je me suis efforcé de restituer en musique ce temps carcéral dont parlent tous les enfermés, sans scansion véritable, sans limite perceptible, tel un ciment indifféremment étendu sur la succession des jours, autant pour les Paroles contre l’oubli j’ai privilégié la brièveté, l’instantané, comme un portrait photographique de chacun des auteurs. Dix Paroles, dix miniatures. Sans autre lien entre elles que celui du contraste nécessaire, là encore, d’une figure à l’autre. La suite...
Genre : musique contemporaine chorale
Effectif : chœur de chambre à voix mixtes
Extraits imposés : N° 6 (1'45) N° 10 (2'28)
Référence discographique : Aeon AECD 1092 (année de sortie 2010)

**

Amal Waqti op. 61, 2010
Textes de Mahmoud Darwich

Je connaissais depuis longtemps la poésie de Mahmoud Darwich (Murale notamment) lorsque je suis tombé sur l’anthologie publiée par Actes Sud, qui regroupe un certain nombre de recueils dont État de siège. Ce recueil m’a tout de suite interpellé, à la manière d’une injonction : il fallait que je m’y attelle ! Le choix des poèmes, en revanche, fut plus difficile, tant ils sont forts chacun à sa manière. Mais là encore j’étais aidé par l’expérience de travaux de collectage antérieurs, sur les textes en allemand de Paul Celan par exemple (cycle Einmal, da hörte ich Ihn… pour soprano et clarinette, premier d’une série de Duetti pour voix et instrument comprenant également Le ore del giorno pour mezzo et violon, sur des textes en italien de Daniela Attanasio). La suite...
Genre : musique contemporaine instrumentale et vocale
Effectif : pour mezzo-soprano et cornet à bouquin
Extrait imposé : N° 5 (2'10)

**

Kemuri op. 40, 2006

Kemuri, fumées, de tout ce qui vit et meurt, passe éphémère, et sombre dans l'oubli, alors que dans le même temps, la Vie se renouvelle sans cesse. J'ai donné à cette œuvre une double dimension temporelle : l'une, dans la durée, parcourt une année entière, du dégel au dégel, saison après saison, et l'autre une seule journée, heure par heure, de l'aube à l'aube. Les derniers instants du poète Takuboku, mort à trente ans, sont ainsi dépeints, avec en regard d'une série de tanka confiés au ténor solo, des haïku d'Issa, moine japonais dont la destinée ne fut guère plus heureuse que celle de son compatriote. Ce sont les enfants qui ont en charge les haïku, tels un chœur antique participant à l'action par ses commentaires. La suite...

Genre : musique contemporaine instrumentale et vocale
Effectif : chœur d'enfants, ténor solo, accordéon et gongs chromatiques
Extraits imposés : 1. parties X à XIV bis (2'18)

**

Leçon des ténèbres op. 59, 2009

Les Leçons de Ténèbres, œuvre profane sur les notions d’ombre et de lumière, renvoient par leur titre à l’expérience partagée entre moines et détenus.Douze minutes de musique, dont quatre de silences – stricts ou légèrement habités – laissent résonner en nous les événements musicaux, accords serrés et tendus, série dont chaque note est jouée deux fois, à l’image du bruit que font les serrures électroniques de la prison, thème lyrique entendu une seule et unique fois, comme un cri sorti des entrailles de la terre. La suite...
Genre : musique contemporaine instrumentale
Effectif : trio à cordes 1. de la mesure 1 à la mesure 31 (jusqu'à 2'35) 2. de la mesure 120 à la fin (2 dernières minutes)
Référence discographique : Aeon AECD 1092 (année de sortie 2010)

**

Sur le même thème