Le Grand Prix lycéen des compositeurs récompense Karol Beffa

Jeudi 17 mars 2016, le compositeur Karol Beffa a été doublement honoré. Dans l’amphithéâtre de Radio France il a reçu le Grand Prix lycéen des compositeurs, ainsi que le prix décerné par les professeurs de musique de ce même concours.

Le Grand Prix lycéen des compositeurs récompense Karol Beffa
Ce n'est pas la première fois que Karol Beffa (avec le micro) est sélectionné pour ce prix, mais bien la première fois qu'il est lauréat ©AdeLaleu/RadioFrance

L’amphithéâtre n’est pas complètement rempli. «Pour des mesures de sécurité nous avons dû refuser certaines classes, sinon la salle aurait été pleine aujourd’hui», justifie l’un des organisateurs du Grand Prix lycéen des compositeurs.

Arrivés le matin de différentes régions de France, les lycéens se sont installés dans la grande salle et ont rencontré les six compositeurs nommés pour le Grand Prix : Régis Campo, Bechara El-Khoury, Laurent Lefrançois, Jacques Lenot, Christian Zanési et Karol Beffa.

«Quel est votre plus beau moment de votre vie créatrice ?», demande un lycéen dans la salle. «La première fois où j’ai été joué», assure Jacques Lenot. «Moi c’était pendant une répétition d’un de mes opéras. C’était tellement émouvant que j’en avais les larmes aux yeux», renchérit Régis Campo.

Toute la matinée les jeunes ont dialogué ainsi avec les nommés du Grand Prix en patientant sagement avant l’annonce du lauréat (et l’heure du déjeuner). Est-ce que vous vivez de votre musique ? Quelle est la différence entre un bon et un mauvais compositeur ? Parfois vous arrive-t-il de ne pas arriver à mettre sur le papier une musique ? Les questions filent, le temps aussi, c’est l’heure de proclamer le résultat.

Pendant l’année, les professeurs de musique des lycées participants font découvrir les six oeuvres sélectionnées pour le prix. A l’issue de ce travail, les lycéens votent pour leur coup de coeur. De leur côté aussi les professeurs votent pour leur composition préférée.

Jean-Claude Casadesus arrive sur scène. Le chef d’orchestre est aussi président de Musique Nouvelle en Liberté, organisateur du Prix. Il prend le micro et s’adresse le millier de lycéens présents : «Je vous trouve extraordinaires d’apporter un semblant de démenti sur la musique contemporaine. Vous êtes les témoins de l’engagement des jeunes dans la musique».

«Bravo pour votre présence» : Jean-Claude Casadesus félicite les lycéens ©AdeLaleu/RadioFrance
«Bravo pour votre présence» : Jean-Claude Casadesus félicite les lycéens ©AdeLaleu/RadioFrance

Sous les applaudissements le chef annonce le lauréat 2016 du Grand Prix lycéen : Karol Beffa pour son concerto pour alto et orchestres à cordes (2005). Ému, le compositeur rejoint les organisateurs avant de découvrir qu’il a aussi reçu le prix des professeurs.

Installés dans les premiers rangs, trois lycéens, Violette, Ida et Balthazar sont un peu déçus. «On avait presque tous voté pour Christian Zanési dans notre classe», expliquent-ils. «On a été complètement stupéfaits de découvrir sa musique tellement particulière. Et puis on a eu l’occasion de le rencontrer quand il est venu dans notre lycée et c’était passionnant.»

Car le Grand Prix lycéen des compositeurs ne se résume pas à cette journée spéciale de remise de prix. Toute l’année les compositeurs, souvent à deux, voyagent à travers la France pour rencontrer les lycéens dans leurs villes.

Et le gagnant reçoit une commande qui sera jouée l’année suivante. Karol Beffa a donc un an pour se mettre au travail. «J’ai déjà quelques idées, probablement une oeuvre orchestrale...», confie le compositeur à la sortie de la salle.

Doublement récompensé par le prix des lycéens et des professeurs, Karol Beffa reçoit une commande qui sera jouée l'année prochaine ©AdeLaleu/RadioFrance
Doublement récompensé par le prix des lycéens et des professeurs, Karol Beffa reçoit une commande qui sera jouée l'année prochaine ©AdeLaleu/RadioFrance

Sur le même thème