George Benjamin, figure de proue de la musique contemporaine

Le compositeur et chef d’orchestre, George Benjamin est l’invité d’honneur de la 30 édition du festival Présences de Radio France du 7 au 16 Février 2020. A cette occasion, voici un bref retour sur la carrière du compositeur anglais.

George Benjamin, figure de proue de la musique contemporaine
George Benjamin (au centre) et David Robetson (à gauche) entouré du London Symphony Orchestra le 30 mars 2007, © Getty

Fait chevalier en 2017, Sir George Benjamin sera présent au festival Présences où il dirigera son opéra Written on Skinà la Philharmonie de Paris vendredi 14 février 2020. 

« La musique m’a pris, elle m’a arraché ! »  

Né à Londres en 1960, George Benjamin découvre la musique par la flûte à bec et suit des cours piano dès son plus jeune âge. A sept-huit ans, il  tombe « amoureux [de la musique classique] avec une très grande violence » grâce à Fantasia de Walt Disney, qui entraînera dès-lors chez le jeune enfant une « folie de rage » autour des symphonies de Beethoven, comme il le confie au micro de France Musique

Deux à trois fois par semaine, il écume toutes les salles afin d’assister à  toutes les représentations possibles de ces dernières, mais aussi de  poèmes symphoniques et d’opéras. Le jeune George Benjamin montre très rapidement un vif intérêt pour la direction et la composition qu’il met  en pratique dès qu’il en a l’occasion. Il s’entraîne à diriger des symphonies dans sa chambre, et prend plaisir à écrire pour ses camarades puis les diriger lors des spectacles scolaires. 

« Composer, c’est jouer un jeu dont le désir ultime est la communication » 

Succès précoces  

En Avril 1976 a seulement seize ans, il part à Paris rencontrer Olivier Messiaen, alors professeur de composition au Conservatoire. Invité par  le maître à ses classes, il tente l’entrée au Conservatoire en piano et  composition l’année suivante ce qui lui permet de suivre pendant deux  ans les enseignements d’Yvonne Loriod et de son mari. Lorsque le professeur prend sa retraite, il retourne à Cambridge où il étudie avec Alexander Goehr, puis débute la direction et entame une carrière comme pianiste soliste. Tout s’enchaîne rapidement pour le jeune homme qui enregistre ses  premières compositions à vingt ans et connait la consécration la même année.  

Sa pièce Ringed by the Flat Horizon est interprétée aux célèbres Proms de la BBC, et George Benjamin reste à ce jour le plus jeune compositeur  ayant été joué à cet évènement. Sa carrière internationale est lancée  et ses premières commandes passées. En 1987, il composera Antara pour l’Ircam. Deux ans plus tôt, il est nommé professeur de composition à L’Ecole Royale de musique de Londres, poste qu’il tiendra jusqu’en 2001. A cette même période, le compositeur commence à diriger des ensembles et orchestres notamment à l’opéra de Lyon.  

Révélation au grand public 

George Benjamin collabore pour la première fois avec Martin Crimp en 2006 pour la création d’Into the Hill, son premier opéra. Adapté de la légende médiévale du XIIIe siècle du Joueur de flûte de Hamelin, la création a lieu au festival d’automne à l’opéra Bastille. Six ans plus tard, le 7 juillet 2012 est créé son opéra Written on Skin au festival d’Aix-en-Provence. Fruit d’une nouvelle collaboration avec Martin Crimp, il s’agit une nouvelle fois d’une adaptation d’une légende médiévale, cette fois-ci occitane. C'est un véritable triomphe. Le public est conquis, il lui offre une standing ovation, et les critiques le qualifient de « meilleur opéra écrit depuis vingt ans » (Le Monde). De nouveau six ans plus tard, il collabore une troisième fois avec Martin Crimp pour Lessons in Love and Violence créé le 10 mai 2018 au Royal Opera House. Cette fois-ci, l’inspiration provient du drame écrit en 1593 par Christopher Marlowe, Edouard II. 

Du 7 au 16 février 2020, George Benjamin est mis à l’honneur par le festival Présences pour sa trentième édition. George Benjamin dirigera  le concert d’ouverture du festival Vendredi 7 février à l’auditorium de  la maison de la Radio et reprendra sa baguette pour Written on Skin le vendredi 14 février 2020. Ces concerts seront retransmis en direct sur France Musique.  

Pour retrouver le programme du festival et les retransmissions, rendez-vous sur la page de France Musique consacrée à l'événement.  

Bibliographie :  

BAYLE Laurent (dir.), George Benjamin, 1996, Paris, éd. Ircam – Centre Georges-Pompidou, coll. Compositeurs d’aujourd’hui, 95 pages.  

BENJAMIN George, Les règles du jeu, Entretiens avec EricDenut, 2004, éd. Musica Falsa, coll. Entretiens, 155 pages.