Disparition du compositeur estonien Veljo Tormis

Compositeur majeur des pays baltes, Veljo Tormis est mort le 21 janvier. Durant sa longue carrière, il a été l'un des grands maîtres du chant choral.

Disparition du compositeur estonien Veljo Tormis
Veljo Tormis a été l'un des grands défenseurs de l'utilisation des chants traditionnels dans la composition comtemporaine, © © Valju Aloel

Le compositeur estonien Veljo Tormis est décédé le samedi 21 janvier 2017 à l'âge de 86 ans. Dès son plus jeune âge, ce fils de chef de chœur et professeur de musique a été initié au chant choral. Mais ce n'est qu'à 13 ans qu'il commence sa véritable éducation musicale à l'école de musique de Tallinn, puis après la Seconde Guerre mondiale, au Conservatoire de Tallinn et à celui de Moscou.

De 1969 à sa retraite en 2000, Veljo Tormis a composé pas moins de 500 chants choraux, pour la plupart a cappella et d'après des chants traditionnels nordiques (les regilaul, chansons runiques balto-finnoises), principalement estoniens. Son oeuvre démontre une volonté de sauvegarder la richesse du patrimoine musical traditionnel de son pays et de l'inscrire dans le présent. Son leitmotiv est devenu célèbre : « Ce n'est pas moi qui utilise la musique folklorique, c'est la musique folklorique qui m'utilise ». Il a aussi été le compositeur de pièces instrumentales et vocales et de quelques bandes originales de films.

Compositeur majeur du XXe siècle en Estonie, son travail a néanmoins traversé les frontières. Il a été énormément joué dans toute l'ex-URSS, en Europe de l'Est, jusqu'aux Etats-Unis, et récompensé par de nombreux prix, comme le Prix d'Etat de l'URSS en 1974, le Prix de l'artiste populaire de l'URSS en 1987, et plus récemment, en 2010, primé à l'Ordre du Blason national d'Estonie pour services rendus par un citoyen.